Visiteurs: 1128845
Aujourd'hui: 126
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


Cristobal Reyes; photo JM Dussol.

Riscle, samedi, novillada des fêtes : autour de ¾ d’arène.

Six novillos du Marquis d’Alabaserrada

David Garzon : silence et silence.
Juan Carlos Benitez: silence et silence
Cristobal Reyes : palmas et silence.

Débuts difficiles pour la nouvelle souche d’Alabserrada à laquelle le mayoral, le fameux Torito auteur des "carnets", avait apporté une pointe de sang Tulio Vasquez, tentant sa chance avec une origine "de garantie". Impressionnants à la sortie, tous longs, hauts et bien bâtis, offensifs de tête, les Albaserrada n’ont pas tenu leurs promesses par la suite. Faibles, se défendant sur place et manquant de bravoure au cheval, ils n’avaient rien qui permit au public de s’enthousiasmer. Le troisième procura un bon tiers de piques bien exécuté par Jean Loup Alier -qui débutait dans le sud-ouest-, impeccable sur la monture. Le sixième se laissa un peu faire à la muleta, en début de faena mais termina immobile lui aussi. Tous incitaient à la prudence par cet instinct défensif qui les conduisait à décocher des coups inattendus. Aucun ne rompit, ne se livra réellement. Pensons au ganadero, au mayoral trois ans de travail pour un résultat décevant: dura lex... que celle de l'éleveur. Hommage à leurs efforts dans le succès comme dans l'échec.

Difficile aux trois toreros à se distinguer devant une telle opposition. Il fallait une expérience qu’aucun d’eux ne possédait réellement. Peu de chose à dire de David Garzon lamentable à l'épée et absent toute la journée et de Juan Carlos Benitez plus décidé mais sans résultats probants. Cristobal Reyes qui effectuait là sa première sortie avec les picadors a été le plus en vue par sa motivation et sa présence dans tous les tiers. Il banderilla bien son premier adversaire -une paire de courtes au quiebro-, fit preuve de bon goût à la cape et eut de bons moments à gauche avec la muleta face au sixième. Peu de choses certes mais suffisantes pour qu'il mérite une nouvelle opportunité face à une opposition plus amène.
PV

Le matin, 1/4 d'arène :

4 novillos de Bonnet au jeu varié. Bons les 2 et 3èmes, difficile le quatrième.

El Rafi: vuelta et une oreille
Manuel Marin: une oreille et vuelta.



pierre Le: 06/08/17
ADRIEN SALENC EN FINALE A MADRID Les autres novilladas française de ce dimanche