Visiteurs: 1126916
Aujourd'hui: 148
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
align=center][/align]
Un sacré client

Plaza de Toros de Saint Vincent de Tyrosse. Dimanche. Corrida des fêtes. 3/4 d'arène.

Toros de Hnos. Martínez Pedrés. Un sobrero du même fer combattu en second.

Juan Bautista, silence et ovation et salut.
Joselito Adame, ovation et un avis et silence.
Luis David Adame, oreille et vuelta al ruedo après deux avis.

Salut des banderilleros Curro Roblés et Fernando Sanchez au second.

Le subalterne Ismaël Gonzalez de la cuadrilla de Juan Bautista a été pris alors qu'il essayait de puntiller le second toro. Atteint de contusions multiples,il a été évacué vers une clinique bayonnaise où il devait subir une série de contrôles médicaux mais n' y a pas de trace de coup de cornes.



Sérieuse,très sérieuse corrida de Pédres, impressionnante par son trapio et son comportement dans l'ovale Tyrossais. Une course qui a rématé durement faisant voler les planches des burladeros et qui a sérieusement secoué les castoreños, le sixième toro surtout. Tout cela n'avait pas l'allure d'une course de plage ou montée pour touristes comme on l'avait entendu ou lu ci et là; tout au contraire: on était dans le dur. Les Pedres furent broncos, violents dans leurs attaques avec une pointe de vice alternant des séquences où ils faisaient littéralement l'avion avec des moment de genio, de vice inattendu. Il fallait donc se tenir sur ses gardes en permanence. Course émouvante pour l'aficionado qui sait évaluer ce genre de comportement et valoriser le courage des piétons, mais le grand public (l'essentiel du public en fait) a-t-il mesuré l'effort demandé aux toreros..?

Juan Bautista n'aura pas réussi le fameux "Hat trick", le"coup de chapeau": après ses succès montois -on peut dire triomphe pour vendredi- il est sorti bredouille de Tyrosse où il défilait pour la première fois. Le logiciel a pourtant fonctionné et c'est en grand professionnel qu'il a mis sur de bons rails le premier, un vrai mamouth. Il brilla surtout face au second, avec sa douceur et sa classe habituelle, sans fioriture cette fois car l'opposition en s'y prêtait pas. Il resta sur ses gardes certes mais embarqua le toro dans des séries estimables, données avec lenteur et par le bas. Il voulut conclure à récibir mais il pincha et perdit un trophée promis. Le toro méritait-il cette suerte spectaculaire mais hasardeuse ?

De bons passages de Joselito Adame avec notamment ses doblones de débuts de faenas, genoux en terre ou encore son jeu au capote très mexicain avec de belles chicuelinas basses. Le sérieux de ses opposants ne lui ont pas permis de montrer ce toreo fleuri, ces détails variés qui sont l'apanage du génie aztèque. Il fallait rester concentré et ne pas céder face à cette pression permanente des Pedres. Il y parvint mais ses échecs à la mort -lui aussi échoua dans plusieurs tentatives de recibir- lui barrèrent la route du succès.

Le succès échut en fait à la jeunesse, ferme et concentrée elle aussi... à Luis David qui ne se perdit pas dans des détails superflus ce jour. Il proposa des travaux solides et construits pierre à pierre où apparurent un courage incontestable comme une vraie volonté de vaincre et un certain officio. Après l'estoconazo qui conclut sa seconde faena, il aurait du sortir en triomphe avec une seconde oreille dans le gilet mais le toro tarda à mourir et le descabello tardif escamota le rêve entrevu, laissant un arrière goût d'amertume. Il avait pourtant prouvé qu'il était plus que le frère de...
PV


Luis David Adame muy mejicano...

pierre Le: 25/07/17
EL ADOURENO THOMAS DUFAU A CHATEAURENARD, LES IMAGES DE L'INDULTO