Visiteurs: 1139638
Aujourd'hui: 4
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Mont de Marsan, jeudi matin novillada non piquée du cycle de La Madeleine 2017
Quatre erales de la ganaderia Casanueva, intéressant les second et surtout le troisième, pour
El Rafi : salut au centre
Manuel Diosleguarde : vuelta
Ismael Jimenez : une oreille
Dorian Canton : deux oreilles
Présidence : Manolo Gorka
un tiers d’arène
Prix des organisateurs du Sud Ouest pour Ismael Jimenez et Dorian Canton
Prix des Clubs taurins Ricard à Dorian Canton
Prix du club taurin de Libourne, meilleure faena à Manuel Diosleguarde
Prix des clubs taurins montois partagé entre les quatre novilleros


corridasi sur ComBoost


photos Matthieu Saubion


Intéressante non piquée dont il faut oublier le premier eral faible et manso remplaçant de dernière minute d'un bicho mort lors du débarquement.
Le second origine El Torreon et le troisème d'origine Gallon ont donné du jeu.
Côté torero Rafi , mal servi ne peut être jugé. Diosleguarde, pegapase et tueur moyen n'a pas progressé . Ismael Jimenez , toujours aussi élégant capeador , réalise un bon début de faena puis reste en dessous d'un novillo qui aurait mérité d'être toréé avec plus de distance.
Dorian Canton , en progrès, coupe deux oreilles après une bonne faena conclue, cette fois-ci d'une entière efficace.


Ginés Marin dans ses oeuvres (Photo R. Costedoat)

Arènes de Mont de Marsan, jeudi soir: deuxième corrida du cycle de La Madeleine 2017
6 toros de Nuñez del Cuvillo manquant de forces er de race pour
Enrique Ponce : palmas, silence avec un avis
Alejandro Talavante : silence, salut au tiers avec un avis
Ginès Marin : silence, une oreille
12 piques,
cavalerie Bonijol
Presque plein
Président Jacques Grué
Ciel gris comme l’ambiance dans les arènes
Corrida à oublier par la faute d'un lot de Nuñez del Cuvillo sans force et sans race. Les quatre premiers sont sortis quasi invalides.
Au premier il a fait de 'l'esthétisme en se coloquant plus avec la musique qu'avec le toro. Au quatrième ,il a sorti de sa grande boite à outils , ce qu'il fallait pour le maintenir artificiellement debout . Dans les deux cas , il tue mal.
Talavante n'a rien pu tiré du mauvais second. Face au cinquième , le seul qui avait un peu de forces et de charge, il déploie sa tauromachie élégante , efficace , originale mais aussi profilée. Il perd à la mort tout espoir de trophées.
Ginès Marin était très attendu. Il a abrégé la faena à l'invalide sorti en troisième position. Face au sixième , il s'investit dans une faena sincère mais pour laquelle le toro ne l'aide pas à donner de l'émotion. Il réveille le public en fin de faena par des bernadinas risquées et une épée basse mais très rapide d'effet.





pierre Le: 20/07/17
ALABACETE VALENCE: NOVILLADA DRAMATIQUE