Visiteurs: 1126534
Aujourd'hui: 168
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Quittons un peu Pampelune pour des horizons plus proches et bien sympas. Il y a quelques jours les organisateurs de Castelnau-Rivière-Basse ont du annuler leur novillada concours sans picador, le froid et surtout les trombes d'eaux l'exigeant. Beaucoup d'efforts pour en arriver là... C'est la dure loi de ce spectacle dont l'équilibre est fragile et qui peut-être menacé pour peu de choses, la météo étant un facteur essentiel de sa réussite ou de son échec: la pluie on reste au chaud; la canicule on va à la mer... C'est ainsi! Deuxième chance -si l'on peut dire- pour cette belle région où se croisent les Hautes Pyrénées, le Béarn et le Gers: Plaisance du Gers qui célèbre ce vendredi sa journée taurine. Nous sommes aux marches de la tradition avec au sud de Plaisance, Maubourguet.

On ne dira jamais assez combien est nécessaire à la survie de la tauromachie le succès de ces "petites" arènes qui drainent un public spécifique, à la fois local mais aussi des touristes pratiquant un tourisme vert et qui découvrent la réalité taurine à cette occasion. Plaisance organise donc une journée complète qui débute le matin avec un casse-croûte roboratif et qui se déroule dans une ambiance très sympa, musicale et très gasconne. Ah!, l'ambiance, l'accueil, la fraternité qui règnent encore dans ces fêtes de village et qui se fédèrent autour du spectacle taurin... on ne dira jamais assez combien tout cela est important pour la pérennité d'une activité contestée de manière sectaire par des citadins bobos qui veulent imposer leurs lois et leur prétendue morale.





Plaisance a fait appel à un lot de novillos de Jean Louis Darré le voisin du Gers qui vient encore de triompher, sortant des arènes de Baeza sur les épaules des aficionados locaux. Cette fois cela ne sera pas la lignée de Camino de Santiago avec laquelle il réussit brillamment, mais l'autre rame de son élevage: Astaracq. C'est avec elle qu'il a débuté avec succès puisque elle l'a amené à sa première corrida présentée à Mimizan, avec ce jour là un résultat positif. Une origine Guardiola disparue désormais du paysage taurin monopolisé par le Domecq. Et oui ! c'est ici, dans le Gers, que demeure le dernier (ou l'un des derniers) réceptacles de cette origine sauvée désormais. On est curieux de voir ce que cela donne...

L'opportunité donnée au jeune béarnais Dorian Canton en intéressera plus d'un. Très jeune, le citoyen d'Asson a manifesté une véritable vocation dans l'incrédulité générale. Il a fini par convaincre sa famille et ses amis et le voilà en costume de lumière. Au pied du mur en quelque sorte... Il faut soutenir ces jeunes pousses locales et particulièrement celles qui font preuve de caractère. Il défilera au côté d'un autre jeune au patronyme célèbre Alejandro Adame, le troisième d'une fratrie qui représente avec succès la tauromachie mexicaine. Chef de lidia, Manuel Diosleguarde, c'est le leader de sa catégorie, il a collectionné les victoires aux bolsins et et son passage dans la division supérieures est annoncée pour la fin de la saison.

Beaucoup de raisons pour célébrer la fête républicaine à Plaisance...
PV

pierre Le: 14/07/17
Expo Nimeño à la Peña "A los Toros" Pamplona: les Miuras Grande Vitesse