Visiteurs: 1126644
Aujourd'hui: 278
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


Ivan avec l'oreille de son premier toro (Ph. Romain Tastet)



C'est l'effroi, la douleur, le deuil. La face dramatique de la tauromachie: Ivan Fandiño est mort ce samedi soir à l'hôpital de Mont-de-Marsan des suites d'un gravissime coup de corne dans les arènes d'Aire-sur-l'Adour. La cornada s'est déroulée lors du combat du troisième toro; celui de Juan del Alamo. Ivan a effectué un quite à la cape et lors de la dernière passe de ce quite, il a légèrement glissé alors qu'il s'était rapproché des barrières. C'est à ce moment que le toro l'a heurté de plein fouet au thorax, sans le blesser apparemment. Il est tombé, sans doute sonné par le coup, il a roulé sur le sable et c'est alors qu'il était au sol que le toro l'a pris, lui infligeant ce coup de corne qui l'a touché en haut du corps, côté droit. Tout cela n'a duré qu'une poignée de secondes.



Il semble que le poumon et le foie aient été touchés. Amené à l'infirmerie par sa cuadrilla et par Thomas Dufau, il a reçu les premiers soins du chirurgien des arènes, le docteur Darracq. Constatant la gravité de la blessure, il l'a fait évacuer sur l'hôpital de Mont-de-Marsan. Ivan aurait fait, selon nos sources, deux arrêts cardiaques au cours du trajet. Le second lui aurait été fatal et il n'aurait pas pu être réanimé à l'hôpital de Mont-de-Marsan.

Bien que des nouvelles alarmistes courraient dans le callejon et que le brindis de Thomas Dufau à la cuadrilla du torero d'Orduña préjugeait d'un incident grave, personne ne se doutait réellement du drame qui se déroulait. La corrida très prenante et sérieuse par ailleurs s'est donc déroulée normalement. Juan Del Alamo a coupé une oreille justifiant largement son statut de grand espoir. Thomas Dufau a du tuer trois toros. Il a quitté l'arène sous les applaudissements.

Franchement, le courage nous manque pour aller plus loin dans la description de cette après-midi. Nous garderons le souvenir impitoyable de l'animal fouillant le sable pour chercher l'homme. Nous garderons aussi le souvenir du beau succès du torero basque lors du toro d'ouverture. Toro exigeant, qu'il a su soumettre avec intelligence et conduire dans le bon rythme. La pétition fut unanime et la vuelta triomphale. Nous garderons, oui, d'Ivan Fandiño cette image lumineuse.

A sa famille, ses amis nos condoléances attristées, aux membres de la Junta qui se sont donnés tant de mal pour le succès de cette journée, le témoignage de notre émotion et de notre sincère amitié.
Pierre Vidal

Aire dimanche, corrida des fêtes. 1/2 arène.
6 toros de Baltasar Iban
Ivan Fandino : oreille.
Thomas Dufau: salut, silence et silence.
Juan del Alamo: vuelta et une oreille.

pierre Le: 19/06/17
OBSÈQUES RELIGIEUSES DE FANDINO CE LUNDI SOIR AIRE: HOMMAGE A FANDINO MERCREDI