Visiteurs: 1128748
Aujourd'hui: 29
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Madrid. Plaza de toros de Las Ventas. Dernière corrida de la Feria de San Isidro. Presque plein.

Toros de Miura, un sobrero de Buenavista (2ème), et un de El Ventorrillo (5º).

Rafaelillo, silence et ovation;
Eduardo Dávila Miura, silence et division en saluant;
Rubén Pinar, silence et silence.

Eduardo Dávila Miura, a été appelé à saluer à l'issue du paseo; Il a partagé cet hommage avec ses compagnons de cartel.

Comme toujours avec Miura, monument intouchable de la fiesta, il faut s'attendre au pire comme au meilleur. Et là ce fut le pire c'est à dire que les pensionnaires n'avaient les caractéristiques de ce qui est le rendez-vous torista le plus important de la saison. On attend autre chose qu'une présentation modeste, fuera del tipo, le plus souvent et qui si elle n'avait pas eu la prestigieuse eut été protestée plus fortement pas le public. Deux d'entre eux furent changés en raison de leurs faiblesse, les autres furent souvent nobles mais sosos ne donnant aucune des émotions qu'on est en droit d'attendre de la devise noire. Finalement ce sont les deux sobreros qui se sont avérés les plus imposants comme les plus importants. Rafaelillo a démontré une nouvelle fois son officio mais la soseria ne lui a pas permis de montrer ses qualités guerrières. Paradoxe pour Davila Miura venu exprès: il n'a pu combattre aucun des toros de la famille et dut se débrouiller avec des sobreros d'une toute autre logique. Riben Pinar avec officio face au premier au peligro sordo ce qui empêchera la reconnaissance du respectable. Aucune option par la suite pour l'albaceteño. Une fin de féria amère à tempérer par un nouveau lleno : plus de 21 000 spectateurs, c'est une affaire En Marche, heu! pardon: qui marche!



http://cultura.elpais.com/cultura/2017/06/11/actualidad/1497213262_086883.html?id_externo_rsoc=FB_CC

pierre Le: 13/06/17
Le 15 Juin à la Bodega Col y Toros Féria Eauze 2017