Visiteurs: 1125990
Aujourd'hui: 122
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Arènes de Captieux, novillada de la Féria Rugby et Toros
6 novillos de Luc et Marc Jalabert de faibles à très faibles
Pablo Aguado : un avis et silence, silence
Diego Carretero : silence, silence
Andy Younès : une oreille, deux oreilles
6 piques avec une chute
Cavalerie Bonijol
Prix à la meilleure estocade : Andy Younès
Prix à la meilleure pique : Tomas Copete « Tomasete »
Président : Miguel Telleria
9/10 ème d’arène
Météo de juillet andalou


corridasi sur ComBoost


photos Matthieu Saubion



L’édition 2017 de la novillada girondine ne restera pas dans les annales. La faute en incombe en très grande partie aux novillos de Luc et Marc Jalabert. De présentation adaptée à une arène de troisième catégorie, ils se sont montrés faibles dès leurs sorties en piste. Cette faiblesse s’est accentuée après des tercios de piques pourtant minimalistes rendant difficile toute faena.
Pablo Aguado n’a pas trouvé dans le premier toro , la noblesse suave qui lui permet de distiller sa tauromachie. Du quatrième, invalide, il n’y avait pas grand-chose à tirer. Dans les deux cas, le sévillan a mal tuer.
Diego Carretero a besoin d’un toro qui charge avec alegria. Face à deux toros qui n’avaient que des demi-charges, il a essayé de se croiser et de tirer . Mais faute de répondant , ces faenas n’ont pas accroché le public. Seuls moments d’émotion , les accrochages, sans gravité, dont a été victime le novillero parce qu’il n’a pas le recours nécessaires pour gérer des toros qui s’arrêtent à mi passe.
Seul Andy Younès a su tirer son épingle du jeu . Tout en restant marginal, il a inventé une émotion en particulier en réduisant les terrains et toréant par passes inversées. C’est artificiel mais cela a donné un peu d’animation à une course qui devenait pesante.
Il s’est quand même croisé à la fin de sa seconde faena pour donner une bonne série à droite puis à gauche. Sa première estocade, très habile, résulte basse , hémorragique mais très rapide d’effet. De quoi provoquer une polémique à la vicoise, si le Président n’avait pas opté pour la paix sociale en accordant une oreille. Au dernier , l’épée est plus sincère , mais de là à accorder deux oreilles, il y a un fossé que malheureusement le palco a franchi.
RT



pierre Le: 11/06/17
JUAN BAUTISTA GRACIE "REVOLTOSO" DE REHUELGA GINES MARIN : CARTON PLEIN A LA SAN ISIDRO