Visiteurs: 1126530
Aujourd'hui: 164
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Madrid. Vendredi. Plus de 3/4 d'entrée.

Toros de Adolfo Martín, sérieux mais fuera del tipo sauf les second et sixième. Le cinquième faible. Quatre d'entre eux furent sifflés à l'arratsre; le second entendit quelques applaudissements.

Antonio Ferrera, silencio et palmas après deux avis
Juan Bautista, silence et silence.
Manuel Escribano, silence et silence.



Grosse déception: corrida sans classe ni race. Elle ne brilla pas au cheval sauf par sa violence plutôt que par sa bravoure; il y eut batacazo et plusieurs chevaux soulevés. Par la suite le lot de Juan Bautista fut le plus manœuvrable, blando, il manqua de transmission et de chispa. Les autres âpres, vicieux, arrêtés et cherchant les planches. Nouvelle démonstration d'entrega de Antonio Ferrera dans un grand moment. Il réussit à tirer des séries estimables d'un sac de ciment et cela dans le terrain du sept. Faena méritoire mal terminée à l'épée. Bien Jean Baptiste avec ses deux toros mais ses efforts ne passèrent pas la rampe en raison du manque d'émotion des adversaires. Bon tiers de banderilles d'Escribano face au dernier qu'il reçut a porta gayola. On attendait beaucoup on a été déçu et cette corrida d'Adolfo dépare dans une série de spectacles de caractère torista plutôt réussis.

http://cultura.elpais.com/cultura/2017/06/09/actualidad/1497041137_497707.html?id_externo_rsoc=FB_CC

pierre Le: 10/06/17
BILBAO, LE FESTIVAL ROCA REY A BIHUEGA