Visiteurs: 1128719
Aujourd'hui: 382
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Plaza de Toros de Vic. Dimanche après-midi. Trois quart d'entrée. Quatrième de la Feria del Toro. Pluie intermittente.

Six toros de Palha.

Alberto Aguilar, silence et silence.
Emilio de Justo, oreille et oreille.
Ruben Pinar, ovation et salut et silence.

Saluts du mayoral à l'issue de la corrida.


Ce fut la bonne surprise du jour: la corrida très bien présentée, très homogène a donné un spectacle passionnant. Quatre toros ont été ovationnés à l'arrastre; deux particulièrement: le second et le quatrième, les troisièmes et cinquièmes furetn justement salués eux-aussi. Ce furent des toros spectaculaires à la pique: partant de loin pour trois reprises parfois plus, avec un beau galop et supportant le fer sans mollir et qui donnèrent de l'émotion par la suite. Le toro complet ce que l'aficionado valorise. Jao Folque jubiliait, il pouvait être fier de sa production, son blason redoré...
Mauvais jour pour Alberto Aguilar qui toucha le mauvais lot: les deux toros les deux toros sosos et parfois un peu faibles. Il aime les affrontements virils on le sait. Aucune de ses faenas ne toucha le public et il tua ses deux adversaires de façon indigne d'un professionnel de son acabit. A oublier... on sait qu'il peut faire mieux.
Triomphateur du jour, Emilio de Justo s'imposa par son sens de la lidia mais aussi par la vérité de son toreo. Toujours engagé, il sut capter avec justesse les charges parfois violentes de ses deux adversaires, mobiles mais exigeants.Il fallait se les coltiner, les faire briller, les "aguanter" , il l'a fait avec élégance. A son premier passage il fit une dernière série pieds joints très esthétiques. Deux bonnes épées et une sortie en triomphe que personne ne discutera. On pourra le revoir à Villeneuve de Marsan cet été...
Franchement Ruben Pinar nous plut à son premier passage. Bien qu'elle n'ait pas connecté, sa première faena eut des moments intéressants où il toréa avec temple et douceur. Juste de force, le toro ne lui permit pas de poursuivre suffisamment son travail pour convaincre. Un pinchazo et une épée de côté vinrent ôter tous les espoirs de succès. Bis non repetita, peu de chose à repêcher de sa seconde faena où il fut débordé et accroché trop souvent.
Salut du mayoral archi-mérité. Les Palha reviennent à leur meilleur niveau et à Vic les aficionados sont sur un nuage -malgré la pluie...
Pierre Vidal


pierre Le: 05/06/17
VIC, LA CORRIDA CONCOURS MADRID, OREILLE POUR GOMEZ DEL PILAR