Visiteurs: 1128700
Aujourd'hui: 363
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Plaza de toros de Vic-Fezensac. Dimanche matin. troisième corrida de féria. Plus de trois quart d'entrée. Temps pluvieux.


corridasi sur ComBoost


photo Matthieu Saubion


Corrida concours de ganaderías. Ont été combattus dans cet ordre des toros de: Miura, Valverde, Cuadri, Oliveira Irmaos, Valdellán et Los Maños, vuelta al ruedo pour ce dernier.

Domingo López Chaves, pétition majoritaire et deux vueltas al ruedo et ovation et saluts;
Morenito de Aranda, silence et silence;
Michelito Lagravere, silence et silence.



La corrida concours de Vic-Fezensac est la dernière organisée dans le sud-ouest. C'est donc un moment crucial de la temporada. Elle a obtenu, cette année, un beau succès populaire malgré la météo. Spectacle difficile à organiser, apparemment austère il n'en remporte pas moins un réel succès: le public attentif a vibré bien que le niveau n'a pas été ce qu'on pouvait espérer. Deux toros se sont distingués, le premier de Miura et le dernier de Los Maños. Pour ce qui concerne le premier il est allé quatre fois au cheval avec rectitude en partant de loin, bien mis en suerte par l'expérimenté López Chaves. Il eut un début de faena noble, exprimant par la suite les caractéristiques de cet encaste singulier: genio et sentido. Le sixième de Los Maños, partit de loin avec une grande vivacité, capté parfaitement par la lance de Gabin Rehabi. A la muleta, sans doute demandait-il beaucoup et le jeune Michelito ne put lui permettre de s'exprimer, mais dans l'ensemble il plut, justement, au public. On distinguera aussi le toro de Olivieira Irmaos avec de la violence, du poder plus que de la bravoure, promenant le groupe équestre sur un tiers de l'arène.
L'expérience de Domingo Lopez Chaves s'imposa dès le premier toro et le public demanda pour lui après une épée tombée une oreille nettement majoritaire que le président, pourtant à cheval sur le règlement, lui refusa. Il entendit ainsi une bronca reprise à chacune de ses tentatives de présenter les animaux en piste. Ce fut un beau chaut... Au crédit supplémentaire de Domingo, sa présence comme chef de lidia, précieuse lors du dernier épisode notamment.
Morenito de Aranda qui eut un lot médiocre a semblé absent et n'a jamais passé la rampe. Peu d'effort devant le Valverde, mobile et le Valdellan, ce dernier décevant à la pique comme à la muleta.
Reste le cas Michelito. Il y avait beaucoup de pression sur ses épaules. Le toro, le concours mais aussi une longue histoire familiale et locale. Sans doute cela le tétanisa et il fut incapable de s'imposer au terrible toros de Los Maños pourtant de cet encaste Santa Coloma combattu régulièrement au Mexique. Avait-il sa place dans ce cartel ? Pour nous oui ! Les vicois lui ont donné légitiment une opportunité. Qu'aurions nous entendu s'il avait triomphé dans une corrida commode... L'échec est formateur, sa jeunesse plaide pour lui. Il faut le revoir dans d'autres circonstances...
J'allais oublier l'essentiel: parfaite présentation de l'ensemble; chaque toro bien dans son type avec mention une fois encore pour le Miura (Sardo) et le Los Maños (entrepelado).
Pierre Vidal

Nous ne connaissons pas encore le résultat du vote du public appelé à se prononcer. Cela devrait se jouer entre Miura et Los Maños, pour le meilleur toro; le prix au meilleur picador ne devrait pas échapper à Gabin Réhabi (6ème) avec une mention à Oscar Bernal (4ème)

pierre Le: 05/06/17
NIMES, OREILLE POUR LA CONFIRMATION DE JAVIER JIMENEZ VIC, DIMANCHE: LA BONNE SURPRISE DES PALHA