Visiteurs: 1126850
Aujourd'hui: 82
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Plaza de toros de Alés samedi. Permière de la féria, corrida concours plus de 1/2 arène.

Toros, de Concha y Sierra, Blohorn, Jalabert, Cuillé, Pages-Mailhan y Camino de Santiago; le meilleur le 4º, vuelta al ruedo

López Chaves, silence et oreille.
Michelito, silence après avis et silence.
Juan Leal, silence et palmas.

Meilleur toro le Cuillé, lidié en 4ème.
López Chaves, meilleur lidiador;
Gabin Rehabi, meilleur picador.


Quand le paseo s’est arrêté sous la présidence, les aficionados ont vécu le premier grand moment d’émotion avec une émouvante prise de parole de Didier Cabanis qui au micro a évoqué la perte de son associé, et surtout ami, Philippe Cuillé. Pour lui, il a demandé une minute d’applaudissements qui ont crépité dans une arène où le ganadero du Grand Badon avait déjà connu quelques triomphes, notamment l’an dernier, ce qui lui avait valu de remporter le trophée UCTPR…


« Penedor », de Cuillé.

Domingo López Chaves (silence et oreille) débuta avec le Concha y Sierra applaudi à sa sortie qui tarda à se fixer avant deux rencontres préservées. Brindis à l’assemblée et entame appliquée jusqu’au centre, le Salmantino composant quelques séries méritoires, mais de peu d’écho face à un adversaire deslucido. Entière tendida.

Les choses prirent une autre dimension avec son second, de Cuillé, qui provoqua un batacazo sur le premier assaut. Suivirent deux autres piques avant un brindis au ciel (on imagine facilement pour qui…) et un début énergique par derechazos bien tirés, poursuivis par une alternance de séquences sur les deux bords allant crescendo et déclenchant la musique du groupe « Al Violín », de Samadet. Conclusion par quasi entière, oreille et vuelta al ruedo pour le toro.


Michelito (silence aux deux) accueillit le Blohorn par capoteo varié et décidé avant trois puyazos de Gabin dont le côté spectaculaire, surtout les deux derniers, ont séduit le conclave. Du coup, la séance se poursuivit par une quatrième rencontre au regatón, ce qui produit toujours son effet ! Ovation avec un salut vers le ciel à l’attention de son ami Philippe… Ensuite, bon second tercio et brindis à l’assistance pour un début de faena sur la dextre en donnant la distance. La suite fut davantage brouillonne, notamment à bâbord, le retour à tribord s’avérant ensuite varié, mais inégal. Echec aux aciers.

Avec le Pagès Mailhan, que Michelito fit piquer à trois reprises, Morenito d’Arles se fit une belle frayeur au second tercio, puis le franco-mexicain engagea les débats par des derechazos décidés dont il sortit toutefois bousculé sans mal. La suite en mode volontaire sur les deux bords, puis effectiste dans un final encimista avant quasi entière.

Juan Leal (silence aux deux) a démarré avec un Jalabert dont la solidité n’était pas manifestement le point fort, les choses s’aggravant lorsqu’il perdit la gaine d’un sabot, ces carences gommant toute émotion du combat et laissant Juan sans grandes options.

Avec l’ultime, de Camino de Santiago, piqué par trois fois par Nicolas Bertoli, l’Arlésien construisit des séquences courtes. Avare dans ses déplacements, le toro finit par le prendre spectaculairement sur un cite inversé, heureusement sans dégâts apparents. Juan fit preuve ensuite d’entrega et d’aguante, pour donner le change dans un contexte compliqué, les aciers venant hélas ternir la note.

A l’issue de la course, le jury a attribué le prix au meilleur toro à « Penedor », de Cuillé, celui du meilleur lidiador à Domingo López Chaves, Gabin recevant celui au meilleur picador, prix remis en piste.

Paul Hermé www.torofiesta.com



pierre Le: 27/05/17
AUTRES FESTEJOS DU SAMEDI CORDOUE, LE VETERAN SE PORTE BIEN !