Visiteurs: 1128329
Aujourd'hui: 450
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Le jury de la Real Maestranza a attribué à Antonio Ferrera l'essentiel des prix de la féria. Ils récompensent ainsi très justement ses prestations lors de la Corrida de Victorino et celle du Pilar.



Triomphateur: Antonio Ferrera.
Meilleur faena: Antonio Ferrera.
Meilleur toreo de capote: Antonio Ferrera.
Meilleure estocade: José María Manzanares.
Meilleur toro: ‘Derramado’, de Victoriano del Río, combattu en quatrième lors du vendredi de Farolillos.
Meilleur subalterne: Javier Ambel.
Meilleur paire de banderilles: Fernando Sánchez.
Meilleur picador: Manuel Jesús Ruiz Román.
Meilleur rejoneador: Desierto.
Corrida la plus complète: Victorino Martín.

Par ailleurs le prix Vincci a été décerné également a Ferrera (meilleur détail taurin) ainsi que le prix du service médical des arènes (quite le plus artistique).

Décisions du jury archi-méritées qui ne nous surprennent pas au regard de ce que nous avons vu et qui mettent Antonio en position de force après une année sabbatique pour raison de santé. Nous, pour notre part, nous avons toujours pensé qu'il s'agissait d'un très grand torero: courageux, créatif avec un grand sens de la lidia. La France a eu une attitude curieuse et paradoxale à son égard à ses débuts pourtant il était une sorte de chouchou du sud-ouest, puis il a connu l'avanie d'une critique expéditive et injuste (comme Castella en son temps). Il était alors traité de Ferrari, on voit ce qu'il en est aujourd'hui: à la cape il fait concurrence à Morante et à Séville, sur les terres du génie de la Puebla (qui eut de bons moments aussi), il est récompensé pour son toreo de capote.
On nous l'a changé diront certains; non il s'est bonifié lui-même par son acharnement, son esprit de responsabilité et son aficion. Il faut se reporter à l'excellent livre de Rémi Monnier "Le coeur au milieu" qui l'a suivi pendant plusieurs mois pour mesurer la force d'âme de l'extermeño. Espérons que ces efforts seront justement récompensés et qu'on le verra en France car, pour le coup, voilà un torero qui amène quelque chose...
PV

pierre Le: 09/05/17
Festival Art et Courage 2017 RECOTADORES A LA PENA DES GAVES