Visiteurs: 1126966
Aujourd'hui: 198
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Nous avons, bien sur, du respect et de l'affection pour Arles, ville magnifique, féria superbe et pour son gestionnaire Juan Bautista, personnage exceptionnel dans l'arène comme dans la vie. Capable de maîtriser les toros les plus durs -nous le verrons à Béziers avec les Miura- comme de diriger, avec talent, une grande arène comme Arles; la ville la plus taurine de France et qui donc a, naturellement, une grande exigence.


Mais le sud-ouest aussi a désormais ses Pâques Taurines: dimanche Aignan, lundi Mugron. Aignan fête ses 25 ans de corrida. Il y a 25 ans, c'était une corrida de Gallon et le matin une novillada de Darré avec les débuts en costume de lumière d'un certain Sébastien Castella. 25 ans d'avatars, de succès mais aussi d'échecs qu'une équipe solide a su dépasser. Aignan c'est un exemple pour tous: une petite commune, loin des grandes cités, qui a su s'imposer grâce à une ligne qui n'a jamais changé: le toro-toro, impeccable de présentation. On évoquera une corrida d'Osborne, une formidable prestation du Fundi ou de l'intrépide Escribano encore à ses débuts pour ne citer que les souvenirs qui me viennent à l'esprit.





Les Camino de Santiago pour Aignan (photo FD)



Cette année le cartel d'Aignan est exceptionnel car il oppose le bétail de deux des meilleurs éleveurs français : Gallon et Darré. Deux ganaderos qui à force de sacrifices et de détermination, de foi pourrait-on dire, ont réussi à franchir le barrage de la suspicion conservatrice de tous ceux qui doutent de la validité des ganaderias françaises. Deux éleveurs qui ont largement fait leurs preuves au plus haut niveau en France comme Espagne et sur lesquels les toreros les plus expérimentés ne mettent plus de veto. La preuve: le cartel du jour, vraiment de haut niveau...

Manuel Escribano qui s'était révélé dans ces arènes a été grièvement blessé l'an dernier. Il fera à Aignan son retour en France. C'est un des toreros les plus solides longtenps en tête de la nouvelle génération qui doit refaire son trou, car c'est ainsi : vous êtes vite oublié dans le monde taurin... C'est donc un challenge pour lui. Ivan Fandiño est une valeur sure. Il sera dans cet amical duel ganadero un élément expérimenté qui permettra de donner toutes ses chances aux deux parties. Il a besoin d'un succès lui aussi. Enfin, Emilio de Justo représente la nouvelle génération: celle qui a des ambitions et qui pourrait bousculer la hiérarchie. C'est au final ce qu'on appelle un cartel bien rématé; bien monté. Une affiche qui sort de l'ordinaire, qui donne une juste chance aux ganaderos français, comme à trois toreros morts de faim.

Bravo aux organisateurs!
PV


pierre Le: 13/04/17
Novillada Concours de Saint Perdon Les cartels de Dax