Visiteurs: 1126966
Aujourd'hui: 198
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Triomphe d’El Rafi qui est sorti a hombros par la Porte des Consuls pour avoir coupé quatre oreilles aux erales de Marie Sara…
Avec une météo toujours aussi estivale, la novillada non piquée qui clôturait cette édition des Rendez-Vous en Terre Taurine s’est soldée par un beau succès populaire. Devant environ un quart d’arène, les erales de Los Galos, fins de maille, bien armés et mobiles la plupart, ne sont pas pour rien dans le résultat final. L’ultime a été crédité de la vuelta posthume et Marie Sara a salué à la fin de l’exercice…

Au terme du paseo, une minute de silence a été observée à la mémoire de Jean Lafont, Philippe Cuillé, Manolo Cortés et le petit Adrián Hinojosa, pour qui les professionnels s’étaient mobilisés en octobre dernier lors d’un festival à Valencia.

Álvaro Seseña (silence et vuelta) a bien reçu son premier au capote par véroniques, El Pere répliquant sous les bravos avant une tentative avortée de l’Espagnol. Brindée à l’assemblée, la faena résulta irrégulière et essentiellement droitière, Álvaro étalant de bonnes manières sans pouvoir totalement transmettre face à un adversaire qui lui tendait les oreilles, mais le mauvais maniement des aciers n’arrangea rien. A noter qu’au milieu de son trasteo, trois antis sont venus perturber la séance en criant « assassins » du haut des gradins. Ils ont été rapidement isolés et reconduits par les membres de la sécurité… Au quatrième, le Madrilène ne put réussir le desquite. Débutée genoux en terre, sa faena débuta bien avant une bousculade. Álvaro se reprit bien sur plusieurs séquences parfois rythmées sur le bon tempo, mais sa gestuelle eut parfis quelque peu de mal à passer la rampe. Entière atravesada.

El Pere (oreille et vuelta) accueillit son premier par véroniques allurées et rebolera. Une bonne mise en jambes avant une réplique ajustée du Rafi avant un brindis à l’assistance et une faena au cours de laquelle il afficha sa détermination sur des séquences bien enlevées, rendant une copie méritoire, bien qu’un poil inégale. Entière au second envoi. Avec le quinto, le public vibra sur une suerte « por colleras » qu’il exécuta avec le Père, puis l’eral compliqua la vie de sa cuadrilla au second tercio au cours duquel Frédéric Leal se fit accrocher sans mal. Faena décidée qui le verra exécuter plusieurs séries qui à mon avis auraient mérité une musique moins tardive, le Pere soignant le geste, mais perdant après un final par manoletinas une part de son crédit avec la ferraille. De manière générale, une sortie encourageante pour le pensionnaire du CFT.

El Rafi a remporté le trophée Nimeño II en toute logique. Avec son premier, reçu par larga avant désarmé, il posa lui-même les bâtonnets avec plus ou moins de réussite, puis il brinda à Sophie, l’épouse du président du CFT, une faena bien commencée sur les doblones, mais où le bicho montra la limite de ses forces. Par la suite, Rafi l’embarqua bien sur des redondos puis naturelles bien dans le tempo, proposant sur la fin des luquecinas pour faire monter l’ambiance d’un cran. Entière foudroyante. Bons capotazos de réception de l’ultime puis quite appliqué de Seseña avant de prendre à nouveau en charge le second tercio qui souleva les applaudissements, notamment sur un second morceau de violon, les notes du premier se perdant sur le sable. Brindis au public puis entame agenouillée suivie de derechazos au tracé alluré qui donnèrent la cadence d’un trasteo qui transmit sur les étagères, d’autant plus que l’eral recelait une excellente caste qui allait lui valoir le mouchoir bleu. Au sujet des mouchoirs, le Rafi en vit tomber deux autres du palco après un final alluré, une conclusion rapide par entière sans puntilla finissant d’emporter l’adhésion populaire.

A l’issue de la novillada, El Rafi reçut en piste le XXIVe Trophée Nimeño II, tandis qu’Arnaud Frade, délégué de l’UCTPR, remettait aune muleta à El Pere et Seseña.

Pour ma part, j’accorde le trophée à la meilleure monosabia à Romy, de la cavalerie Heyral !!!
Bonne organisation en général de ces trois journées de Rendez-Vous en Terre Taurine grâce à l’action de tous les bénévoles des clubs taurins qui ont participé, aux côtés de l’empresa et la municipalité…

Paul Hermé torofiesta.com



pierre Le: 10/04/17
MADRID, BELLE AFFLUENCE ET DURS VICTORINO JUAN LEAL AU FESTIVAL "CHIBANGA"