Visiteurs: 1138892
Aujourd'hui: 57
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Lima (Pérou), plaza de Acho, dimanche. Corrida du 250 ème anniversaire. Lleno de "No hay billetes"

Toros de Garcigrande et Domingo Hernández (5º). Le quatrième, "Veleto", numéro 30, colorado, de 525 kilos, récompensé par la vuelta al ruedo; le cinquième, "Rabanillo", numéro 86, colorado, de 540 kilos, vuelta al ruedo.

El Juli, ovation et saluts, silence et oreille;
Andres Roca Rey, silence après avis, deux oreilles et silence. Entrada: .

Une minute de silence à la mémoire de Renatto Motta, Rodolfo Rodríguez "El Pana" et Víctor Barrio a été respectée à la fin du paseo.





Nouvel exploit de Roca Rey "pléthorique" selon les commentateurs devant un très bon lot de Garcigrande, le place comme prophète en un pays immense où il devient un véritable phénomène social. Un pays où la tauromachie était en perte de vitesse quantitativement comme qualitativement malgré un réservoire d'aficionados et qui se redresse désormais. Le parcours extraordinaire de ce jeune homme est sans précédent et la réponse à l'interrogation que l'on se posait sur son retour après sa dure blessure est largement positive. Roca Rey revient à 100 à l'heure comme il l'était à Saint Sébastien, par exemple, en août passé, et, quoiqu'on dise c'est le mieux placé pour faire bouger les lignes et secouer les hiérarchies actuelles. Plus que cela, il s'impose comme le meilleur torero que son pays n'ait jamais eu. Un pays immense rappelons-le. Tout le continent latino est touché par ces succès, un peu comme il le fut avec l'irruption du Colombien César Rincon. Cela faisait 8 ans que la Monumental d'Acho n'avait pas affiché de Lleno. Tout cela est formidable pour la tauromachie avec la prespective de plus en plus crédible de la réouverture de la Santamaria de Bogota -on parle de janvier prochain! Tout cela est du à un jeune homme de vingt ans. Un type sympa et passionné qui d'ors et déjà a inscrit son nom dans la grande saga du toreo.
PV

pierre Le: 08/11/16
CAFE TORO MOTION DE LA FEDERATION DES CLUBS TAURINS DU BITERROIS