Visiteurs: 1128535
Aujourd'hui: 198
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


Michelito, triomphateur du festival de Samadet.



Dimanche, Samadet, festival au bénéfice des enfants du Service de pédiatrie du CHG de Mont de Marsan. 1/2 arène.

Novillos de Gallon, noble mais sans transmission; Cuillé brave, violent, spectaculaire; Virgen Maria brave partant de loin à la pique, humiliant et répétant par la suite; Camino de Santiago brave sous la pique où il a laissé trop de force pour briller par la suite; Dos Hermanas, manso parti trop vite aux planches; Domingo Hernandez très complet, poussant sur le fer, noble par la suite et répétant avec classe (vuelta al ruedo); Pagès Mailhan manso se réfugiant aux planches, avec du genio.

Domingo Lopez Chaves : une oreille,
Marc Serrano: salut,
Michelito: deux oreilles (le ganadero, J.M. Raymond fera un tour de piste avec lui),
Joaquin Galdos: une oreille,
Manolo Vanegas: une oreille,
Marcos qui débutait en France: deux oreilles ( le mayoral de Domingo Hernandez fera la vuelta avec lui),
Baptiste Cissé : palmas.

L'écarteur Baptiste Bordes a banderillé les cinquièmes et septièmes novillos.



Très belle journée que ce rendez-vous de la solidarité, parfaitement organisée par Marc Serrano et la peña "El Violin" qui a assuré par ailleurs brillamment l'animation musicale. Tous les acteurs ont joué le jeu: les ganaderos amenant gratuitement un novillo -ce qui n'est pas rien par ces temps de disette- les toreros qui étaient là bénévolement eux aussi se livrèrent pour donner un spectacle de qualité et ils y réussirent. Autant le dire franchement cependant: il manquait du monde sur les gradins pour une cause qui méritait mieux de ce point de vue et les organisateurs espéraient plus à juste titre. Mais, on le sait, les débuts sont toujours difficiles...

Deux très bons moments la prestation de Michelito d'abord qui en aura étonné beaucoup -pas nous, car nous connaissions ses qualités. Le jeune franco-mexicain qui est tombé sur un bon Virgen Maria a brillé à la cape par son originalité, sa personnalité avec une forte influence mexicaine. Il fut excellent par la suite maniant la muleta avec beaucoup de douceur, d'autorité et du rythme.Il a aussi des détails très mexicains comme la fameuse arrucina ou encore la passe "du deden", suertes toujours spectaculaires. Une épée trop basse l'a privé d'un rabo qui se profilait. Il faut désormais faire sa place à cet enfant du pays enthousiasmant. Michelito cela pourrait être la nouveauté de la temporada prochaine.

Autre bon moment de cette tarde le grand novillo de Domingo Hernandez. Il avait été choisi aux petits oignons pour le jeune Marcos qui débutait en France par le ganadero qui n'est autre que son grand-père. Un novillo qui alla deux fois à la pique en partant de loin et en s'employant et qui, par la suite se livra sans retenue dans la muleta du jeune Marcos a gusto avec ce beau cadeau de son grand-père. Du luxe...

Grande estocade de Lopez Chavez, bagarre de Marc Serrano qui échoua à la mort, beaucoup de métier de la part de Joaquin Galdos qui tira le maximum de son adversaire, énergie et intrépidité de Vanegas qui a déjà -et c'est justice- son fan club, échec au descabello de Baptiste Cissé qui pourtant avait porté une bonne entière.

Voilà une journée qui fera date. On a envie de dire: les absents ont eu tort. Ils devront revenir l'an prochain si, comme nous l'espérons, ce festival se pérennise.
PV


corridasi sur ComBoost


PHOTOS Matthieu Saubion



pierre Le: 02/11/16
Cristobal Reyes à découvrir à Saint Sever CESAR JIMENEZ PREND SA RETRAITE