Visiteurs: 1126846
Aujourd'hui: 78
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Toujours pas de nouvelles officielles, ce vendredi matin, de la décision du Tribunal Constitutionnel Espagnol concernant l’interdiction de la corrida en Catalogne. La mesure est-elle légale ? Illégale du point de vue du droit espagnol ? Le tribunal n’a pas fait connaître se réponse. Il doit le faire incessamment. On mesure toute l’irresponsabilité du journaliste de « La Vanguardia » qui a assuré que la chose était bouclée positivement.

Nouvelle qui a été reprise par des « plumes averties » qui prétendent faire autorité sur les réseaux sociaux et qu’on peut résumer ainsi : la corrida revient à Barcelone; sonnez trompettes, résonnez buccins… La chose a même été reprise sur le site de « Midi Libre ». Sauf que nul n’en sait rien, que cela reste possible, probable même –il ne faut pas désespérer- mais qu’avant l’heure ça n’est pas l’heure et que l’on peut se demander le pourquoi de ces manœuvres curieuses et comment seront elles utilisées? La violence et l’ampleur des réactions négatives après cette annonce intempestive pèseront-elles sur les débats du tribunal ? Etait-ce un test ? Une sorte de leurre?

De toute façon, même si on peut se réjouir à priori d’une réponse positive du tribunal et d’attendus clairement en faveur des aficionados, la vraie question comme me le fait remarquer ce matin Joël Buravand c’est ça : http://www.cultoro.com/actualidad/2016/10/5/gobierno-puigdemont-amenaza-obedeceremos-diga-sobre-toros-20034.html
; c’est-à-dire la déclaration du chef du gouvernement catalan annonçant tout de go qu’il s’assoirait sur la décision du tribunal ; les toros restant interdits en Catalogne. La situation s’apparenterait à celle de Bogota où les jugements se sont multipliés sans que ne soit relancée la « Santamaria ».

Les Catalans vont organiser dans quelques semaines un référendum sur leur indépendance en toute illégalité, sans se plier à aucune injonction d’où qu’elle vienne, avec le soutien de formations politiques qui ont une assise nationale. Croyez-vous qu'une décision purement formelle concernant la corrida va les impressionner? Rappelons-nous qu’aux Cortés, l’équivalent de notre Assemblée Nationale, lors du débat sur cette question, un élu Catalan avait assuré que cela ne ferait jamais: « même avec l’aide de Légion et de ses chars ».

Le retour de la corrida dans les arènes de Barcelone est lié à l’opinion publique. Où en est-elle sur ce thème ? Est-elle prête à se mobiliser pour la réouverture de la Monumental ? Plus profondément, le nationalisme exacerbé fait-il encore recette à Barcelone ? Il ne faut ni prendre ses rêves pour des réalités, ni désespérer. L’exemple de Saint Sébastien est parlant : le référendum d’initiative populaire qui devait décider de l’avenir d’Illumbe a été abandonné par ses promoteurs pour une raison simple : 50 000 personnes sont venues aux arènes pour la féria de Donostia cet été. Remplir les arènes c’est bien la priorité; le reste c'est de l'agitation.
PV

pierre Le: 08/10/16
JUAN MORA AU FESTIVAL DE SEVILLE CE DIMANCHE A MEXICO