Visiteurs: 1126843
Aujourd'hui: 75
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Séville, Samedi 24 septembre 2016. 1er de la Feria de San Miguel. Toros de Alcurrucén, très bien présentés, de peu de jeu sauf le 3ème et un sobrero 6ème bis de El Tajo, deslucido

Morante de la Puebla, ovation avec salut et silence;
Paco Ureña,silence avec un avis et ovation avec salut;
Javier Jiménez, vuelta al ruedo et ovation avec salut
Entrée: Lleno.

A l’issue du paseo a été observée une minute de silence à la mémoire du ganadero Antonio Perez.
Salut de Lipi après avoir banderillé le 6ème.
Jimenez a été légèrement blessé au 6ème

Resumen 24 Septiembre 2016 from Maestranza Pagés on Vimeo.




Grosse déception pour cette première journée de la San Miguel mais quelques motifs d'espérance... Le lamemtable ensemble d 'Álcurrucen mal présent´et totalement décasté, hormis le troisième, et le sobrero du Tajo, guère meilleur, ne doivent pas cacher le positif de la soirée qui a pour nom Javier jimenez. Javier a montré son entrega au capote et surtout sa classe à la muleta. Il donna souvent la réplique à ses camarades dans des quites originaux et bien conduits, parfois risqués et cela mit de bonne humeur un public contrarié par la vacuité de l'opposition. Javier jouait à domicile puisqu'il est d'Espertinas. ici ça compte... Comme il lui arrive souvent, l'Andalou sortit par la porte de l'infirmerie sous les bravos pour un coup de corne au mollet qui s'avéra de pronostic léger mais impressionnant car la blessure saiganit beucoup quand il tua son opposant.

A son premier passage devant le seul Alcurrucen acceptable, il avait dessiné de belles séries des deux bords, données par le bas et dans le bon tempo. Un bon moment salué comme tel par la banda. Il fracassa à l'épée; c'est là sa limite et la récompense attendue s' envola logiquement. L'épee c'est son point faible. Il se livra un maximum face au dernier, bloc de plomb sobrero du Tajo, dont il ne put rien tirer... sauf une méchante voltereta. Mais bon, dans l'ensemble, il aura confirmé l'opinion positive que nous nous faisions de lui...

Mals servis Paco Ureña et Morante: on ne tirera donc aucune conclusion de la prestation du premier, contraint à un toreo défensif. El de La Puebla montra quelques pincés de son génie devant le soso tambour major. Il fit donc un effort très relatif. Ses inconditionnels accusent les sorteos défavorables qui s'accumuleraient sur ses épaules fragiles. L'icone de la Maestranza est néanmoins sortie sous les sifflets.

PV



pierre Le: 25/09/16
Azuqueca de Henares (Madrid) Les autres festejos du 25 septembre