Visiteurs: 1128534
Aujourd'hui: 197
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Salamanque, mardi 13 septembre 2016. Feria de la Virgen de la Vega. Toros de El Pilar. Entrée: Moins d'une demie.

Enrique Ponce, oreille avec avis et deux oreilles;
Javier Castaño, ovation et passage à l’infirmerie et oreille;
José Garrido, silence et oreille avec avis.

Salut au second de Marco Galán et Fernando Sánchez, José Luis López et Fernando Sánchez au cinquième et Javier Valdeoro au sixième.

Javier Castaño est passé à l'infirmerie pour une douleur à l'aine. Il est revenu pour toréer le cinquième.

Une minute de silence en mémoire d’Alipio Pérez-Tabernero Sánchez, a été respectée après la paseo.





Bonne corrida du Pilar bien présentée, bien qu'inégale de hechuras; de jeu divers. Au bout du compte un ensemble prenant de bout en bout. Enrique Ponce eut le bon lot, le cinquième s'avérant le meilleur, avec de la classe et de la transmission. Devant ce dernier, il est vrai moins présenté que ses frères, Enrique réalisa un faenon qui fit vibrer la Glorieta. Faena longue qui alla de menos à mas pour se terminer en apothéose par des circulaires inversées, genou en terre. Tout cela avec beaucoup de temple, des détails de la maison comme de superbes pechos ou des changements de mains délicats. Le toreo de Chiva ne change pas. Il rajeunit même et dans son style, son "corte", si personnel, il est inégalable. Il est animé d'une aficion unique et d'une décision de tous les moments. L'expérience bonifie son toreo, il l'a montré avec éclat. Cette soirée salmantina comptera comme une de ses meilleures fenas de la temporada.

Dignité de Javier Castaño a qui échut un lot moins maniable et plus sérieux. Javier appelé à la dernière minute pour suppléer à Talvante, fut soutenu par le public de Salamanque. On avait d'ailleurs reproché aux Coprea de l'avoir oublé dans un premier temps. On sait ce qu'il a vécu et l' effort qui lui est demandé doit être justement mesuré. Ce fut le cas justement et malgré les limites de son toreo coupa une oreille unanimement réclamée.

Enfin Garrido n' a pas manqué sa présentation à Salamanque. Il a montré beaucoup de décision et de mando toute la soirée; du recours aussi et une personnalité véritable. La comparaison avec Lopez Simon passé quelques jours plus tôt dans la même enceinte a largement tourné à son avantage. Il reçut son second toro par une dizaine de véroniques templées, mains basses, en se dirigeant vers le centre. Un moment de toreo profond salué par une belle ovation. Le final par manoletinas, lui valut un trophée malgré l'opposition médiocre du "Pilar" et une faena qui connut des hauts et des bas. Il l'a montré: il n'était pas venu pour rien et ainsi il a marqué les esprits. Enfin, saluons le travail des cuadrillas à la hauteur de cette belle après-midi.

Seul ombre au tableau: la faiblesse de l'entrée: à peine une demie arène dans un fief de la tauromachie. Le prix des places ? Pas seulement...
PV

pierre Le: 14/09/16
CLEMENTE: "TOUT VA BIEN" ROQUEFORT EN PAYS CHARRO