Visiteurs: 1127975
Aujourd'hui: 96
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 



Valladolid, Dimanche. Corrida en hommage à Victor Barrio. lleno de no hay Billetes.



Toros de Juan Pedro Domecq (1º), Núñez del Cuvillo (2º et 6º), Zalduendo (3º), Domingo Hernández (4º) et Victoriano del Río (5º). Le 4º de Domingo Hernandez -"Escapulario", nº 141, colorado, né en avril 2012 et de 490 kilos vuelta al ruedo à l' arrastre. Le 6ème de Nuñez del Cuvillo , "Cacareo", nº 118, colorado, né en novembre 2011, 489 kilos, vuelta al ruedo aussi.
Ensemble juste de présentation et blando.
Juan José Padilla, oreille;


José Tomás, oreille;


Morante de la Puebla, deux oreilles;
El Juli, deux oreilles;
José María Manzanares, ovation et saluts;


Alejandro Talavante deux oreilles et la queue.

Les six toreros ont salué à la fin du paseo.
Aucun n'est sorti en triomphe par respect pour la mémoire de Victor Barrio.

La veuve de Víctor Barrio, Raquel Sanz, était présente et Juan José Padilla et José Tomas lui ont brindé leur toro. El Juli a brindé à la famille du défunt; la mère et la sœur du disparu étaient elles aussi en barrera.
A la barrera du tendido 8, Doña Elena de Borbón assistait au spectacle.

Très grande ambiance à Valladolid, d'immenses files s'étaient formées devant les taquillas dès le matin. Lleno total. Le spectacle a été à la hauteur des espérances. Seul le toro de Victoriano del Rio a été sifflé à l'arrastre et José Mari Manzanares n'a pas pu s'exprimer devant lui. Grands moments des autres toreros chacun dans leurs styles. Très attendue, la prestation de José Tomas s'est déroulée dans de grands silence. Il a tué en deux fois : estocade et descabello. Gros succès de Morante qui a été cumbre et de d'El Juli face à un grand toro de vuelta. Faena pleine d'élégance, de hardiesse et de fantaisie de Talavante qui tue d'une extraordinaire estocade et coupe ainsi le seul rabo de la tarde.
Il est juste de dire que le critique de "El Pais", Antonio Lorca, acide une fois de plus, détone dans le concert d'éloges et d'auto satisfactions, reprochant le choix des toros qualifiés de "becerros" -Valladolid est une arène de seconde catégorie- et l'absence de manifestations concrètes, dans le ruedo, en souvenir de Victor Barrio -un capote devait être donnée à la famille avec les messages des aficionados sur twitter-; enfin, selon "El Pais", les diestros ont réellement fait cadeau de leurs émoluments mais il semble que ça ne soit pas le cas des éleveurs -qui dans ce cas précis ne sont pas sur la paille: http://cultura.elpais.com/cultura/2016/09/04/actualidad/1473016250_547375.html .Pour Antonio Lorca : "la corrida (du jour,ndlr) ne résiste pas à la critique d'une corrida serieuse". On rétorquera que tout le monde savait de quoi il retournait et pourquoi cet éphémère rendez-vous se déroulait; il n'y a que les "innocents" qui se disent aujourd'hui roulés dans la farine -souvent avec une pointe de mauvaise foi.
Ne tirons pas sur le pianiste: la fondation du toro a eu le mérite d'organiser pour une fois une action concrète qui aura une répercussion non négligeable dans un contexte politique troublé, une réelle solidarité et unité se sont manifestées. Le souvenir de Victor Barrio a été honoré. Tout cela est positif. Comme le dit très bien la fédération taurine de Valladolid -enthousiaste mais réaliste- ce fut [i]"une tarde inoubliable de tauromachie moderne" http://www.federaciontaurinavalladolid.com/tarde-inolvidable-tauromaquia-moderna-valladolid/ . Tout le monde aura compris...
PV

pierre Le: 06/09/16
BAYONNE, GROS SUCCES DE "MOI C'EST MOI" ROCA REY AUX ETATS UNIS