Visiteurs: 1127249
Aujourd'hui: 122
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Arènes de Mimizan, corrida des Fêtes 2016
5 toros d’Hubert Yonnet et un de Christophe Yonnet (2 bis qui a remplacé le titulaire du même fer qui s’est cassé une patte en piste) bien présentés et armés mais faibles et limites invalides pour certains ne permettant pas vraies faenas, à l'exception du dernier un peu plus solide.
Morenito de Aranda : un avis et silence, un avis et silence
Pepe Moral : silence, silence
Thomas Dufau : silence, une oreille
Dix piques très légères
Cavalerie Bonijol
Douceur et brise
Entrée : trois quarts d’arène
Retard de trente minutes au démarrage, le chirurgien bloqué dans des embouteillages, n'étant pas à son poste.


photo Roland Costendoat



Grosse déception pour la ganadera et le public qui garnissait les trois quarts des arènes de la Perle de la Côte d’Argent. Très bien présentés et joliment armés, les toros de la famille Yonnet ont cruellement manqué de forces. Quasi invalides, ils ont été inexistants à la pique Chutant à plusieurs reprises, raccourcissant très rapidement leur charge, ils n’offraient aucune possibilité de faena. Seul le sixième, plus solide, avait un potentiel qui a été mal exploité.
Deux incidents ont émaillé la course. Le second toro a sauté en contre piste. Heureusement qu’il a accroché la barrière, ce qui a permis aux personnes en contrepiste, dans une zone sans burladero, de se mettre à l’abri. On ne déplore et c’est tant mieux que quelques matériels photographiques endommagés. Malheureusement dans cette incursion, le Yonnet s’est blessé et, impropre à la lidia, a été puntillé depuis un burladero.
Autre incident, après avoir laissé le sixième subir une carioca, JO de Rio obligent, Thomas Dufau a continué à le mettre en suerte et l’a laissé filer au cheval pour une seconde rencontre après la sonnerie.
Morenito de Aranda avait envie de toréer. Il se croise pour de bonnes séries à droite à son premier. Mais le toro va très vite à menos et la faena, trop longue, en fait de même. Il n’y avait rien à tirer de l’invalide quatrième qui tombait à chaque série.
Pepe Moral a pu tirer une bonne série à la cape de chacun de ses deux très faibles toros et c’est tout.
Après une faena marginale à son premier très vite éteint, Thomas Dufau hérite du meilleur toro du jour. Il ne chute pas. Noble, il vient bien dans la muleta et a une très bonne corne gauche. Le landais construira une faena essentiellement droitière, reculant à chaque passe et restant marginal. Il reste très en dessous des possibilités du Yonnet mais coupe quand même une oreille (sic).


photo Roland Costendoat


RT

pierre Le: 22/08/16
VALLADOLID AVEC NO HAY BILLETES Trois vueltas pour les Valdefresno à Rion