Visiteurs: 1126842
Aujourd'hui: 74
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Saint-Gilles. Dimanche.
Toros de Mollalta, le sixième vuelta al ruedo. Quasi lleno

Iván Fandiño, ovation et saluts après avis et oreille;
Paco Ureña, silence parès avis et ovation et saluts;
Thomas Joubert, ovation et saluts et deux oreilles.



Arènes quasiment pleines, soleil et rafales gênantes par moments. Six toros de Mollalta qui faisaient leur présentation en France et qui se sont avérés décevants pour la plupart. Bien présentés, variés de pintas, avec notamment trois jaboneros - les trois premiers -, ils ont failli au niveau des forces, du moral et de la combativité, l’ultime se sauvant de la quema par davantage d’alegría dans ses charges, même s’il sortit auparavant seul du cheval. Le palco lui attribua une vuelta posthume.
mol21t
Le paseo a été accompagné vocalement par Frédéric Cornille qui a interprété l’air du toreador de Carmen. A la mi-course, il a chanté le « Dios te salve María » durant l’intermède.
fc21t
Iván Fandiño (silence et oreille) ouvrit la séance avec un jabonero qui alla deux fois au cheval sans grades réactions, puis bonne entame de faena avec toutefois un extraño sans conséquences. La suite par alternance de muletazos inégaux d’impact avant entière puis trois descabellos. Le quatrième prit un puyazo sans style d’où il sorti seul. Tercio de banderilles médiocre puis brindis au ganadero et long trasteo entrecoupé de temps morts, mais comprenant plusieurs séries méritoires qui valurent au Basque une récompense après une entière caída.

Paco Ureña (silence et saluts) prit à son tour un jabonero qui poussa sur l’unique assaut, puis qui fit une vuelta de campana. Brindis au conclave puis séries plus décidées que réellement abouties à cause d’une charge trop molle. Echec aux aciers. Le cinquième n’allait pas lui permettre de réussir le desquite après une monopique, s’avérant par trop limité dans ses charges et ne durant pas. Quelques bons muletazos isolés et conclusion par entière.

Thomas Joubert (saluts et deux oreilles) démarra lui aussi avec un jabonero et entrecoupa les deux rencontres par deux bons quites. Par la suite, entame de faena par cambio au centre puis bon enchainement avant que le vent ne vienne quelque peu dérégler le bon ordonnancement des choses. Un accrochage sans conséquences, bel aguante face à une adversité pas toujours très claire avant échec aux aciers. Les choses prirent une tout autre tournure avec l’ultime qui envoya le lancier au tapis sur le premier assaut puis qui sortit seul d’une seconde rencontre médiocre, Thomas s’illustrant sur des quites. A la muleta, entame arrodillada puis enchaînements sur les deux rives d’où ressortirent plusieurs naturelles d’école. Dans l’ensemble, il y eut un peu de tout, mais l’application de Thomas et son visible parti pris de toréer avec sincérité ont provoqué l’adhésion de l’assemblée. Entière au second envoi.
tj21t
En matinée, la classe pratique avec des élèves du CFT et des erales de Marie Sara (Los Galos) a attiré un public relativement nombreux et intéressé. Oreille pour El Pere et Nino et vuelta pour Pierre Mailhan et Solalito

Paul Hermé (Texte et photo)

pierre Le: 21/08/16
CUENCA, PERERA OBTIENT LA GRACE DE "ESCARCHA" VALLADOLID AVEC NO HAY BILLETES