Visiteurs: 1128836
Aujourd'hui: 117
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


Grande paire de banderilles de David Adalid aux ordres de Venegas



Plaza de toros de Las Ventas. Feria de San Isidro. Corrida de toros.2/3 d'arène.

Six toros de Saltillo, le quatrième décoré des banderilles noires.

Sánchez Vara, silence et salut du buraldero et palmas.
Alberto Aguilar, silence après deux avis et palmas.
José Carlos Venegas, palmas après trois avis et silence.

Salut du banderillero David Adalid

Corrida lamentable et assassine de Saltillo, de plus mal présentée pas dans le type de l'origine. Tous les toros ont été sifflés à l'arratstre et le quatrième, le pire, a reçu les banderilles noires, signe d'infamie. Aucun n'est allé au cheval ni donné aucune option au torero. Inexpérimenté, José Carlos Venegas qui fondait beaucoup d'espoir sur cette journée, a entendu les trois avis et a vu son premier toro repartir vivant, une partie du public l'a tout de même applaudi en raison de la perversité de l'adversaire. Plus de métier chez Sanchez Vara et Alberto Aguilar qui ont fait preuve d'habilité et se sont sortis l'épine du pied.


Une des pires corridas qui aient été présentées à Madrid ces dernières années, "pura almimaña" qui ne sert pas "la cause" et décrédibilise la partie torista de cette San Isidro. On se demande parfois comment sont fait les choix de l'empresa. Sanchez Vara, guerrier expérimenté et "buena persona" a évoqué la possibilité qu'un ou plusieurs toros aient été déjà toréés. Accusation grave mais crédible. Cette ganaderia n'avait rien à faire dans la plus grande arène du monde. Un spectacle lamentable. Nous ne sommes plus au XIXème siècle, les chevaux ne meurent pas dans l'arène, on ne lâche plus les chiens et on ne sert plus de demies lunes pour couper les jarrets de l'animal... Le toreo a évolué grâce à dieu... Sinon il n'existerait plus... Ce type de corrida est injustifiable même si il y aura quelques ayatollahs pour la défendre.

Les toreros sont tous sortis vivants, c'est l'essentiel. David Adalid s'est montré le plus affûté; honneur aux toreros de plata. On espère que les trois matadors auront une nouvelle chance. A la fin de la corrida Joaquin Moreno Silva le ganadero a demandé "pardon". Trop tard.
PV



pierre Le: 01/06/16
JUAN LEAL A NAVAS DEL MARQUES Dimanche à Captieux