Visiteurs: 1128542
Aujourd'hui: 205
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


corridasi sur ComBoost


photos Matthieu Saubion


Arènes de Vic Fezensac : première corrida de Féria
6 toros de Baltasar Iban pour
Curro Diaz : salut, une oreille
Morenito de Aranda : un avis et silence, une oreille
Juan del Alamo : silence, silence
Salut de la cuadrilla de Morenito de Aranda après le tercio de banderilles du cinquième.
2/3 d’arènes


De certains toros, on dit que ce se sont des toros de troisième tiers. Des Baltasar Iban de cette première vicoise, on retiendra qu’ils ont été des toros de premier tiers. Des quatre premiers toros, il restera dans la mémoire des aficionados présents leur engagement face au cheval .Ils ont malheureusement baissé de ton au troisième tiers d’autant que, souvent, la lidia qui leur a été proposée , ne les pas inciter à s’investir dans le combat Les deux derniers, très typés Aladanueva, sont arrivés à la muleta avec plus d’entrega ».Le sixième ; très bien piqué par Oscar Bernal, semblait devoir permettre à Del Alamo de réaliser la prestation du jour, malheureusement le toro se blesse à l’antérieur gauche et la faena tourne court.
Il y a eu des piques, dix sept, ce jour en terre gersoise, malheureusement ce fut un festival de piques traseras données sans véritable mise en suerte.
Curro Diaz, invité de la dernière heure pour remplacer Rafaelillo, brillera à la cape face à un premier adversaire très mal piqué à deux reprises. Le toro vient à la muleta, le torero est élégant mais la muleta manque d’autorité pour donner une autre dimension à cette opposition , on ne retiendra de cette première faena, face à un toro qui baisse de régime, quelques détails et une ’estocade entière rapide d’effet.. Deux naturelles , une très belle trinchera et une grande estocade permettront au torero de Linares de couper la première oreille de la Féria vicoise à son deuxième opposant.
Il faudra attendre la troisième pique au second pour voir une mise en suerte digne de ce nom. Le toro, brave à la pique, se réserve dès la sortie du tercio de banderilles Parado, il ne permet ni ne transmet grand-chose. Morenito de Aranda ne l’oblige pas non plus à se livrer dans la muleta et en plus tue mal. Le cinquième sera le meilleur du lot. Il est piqué en dépit du bon sens, sans mis en suerte, très en arrière. A la muleta, pour accrocher le public les toreros enchaînent redondos et autres passes circulaires, De Aranda a inventé la phase trois au premier tiers, avec un cite al regaton aussi inutile que démagogique. Le toro est noble et le début de faena est intéressant, surtout à droite. De bons moments avant que toro et faena n’aille à menos ; L’oreille, après une épée basse, ne se justifiait pas et sera contestée.
Le troisième va aller à mas sous le fer, mais ne s’investira pas dans la muleta de Juan del Alamo. Le sixième, excellent au cheval, se blesse dès les premières passes de muleta et le combat perd tout sens et tout intérêt.
Il serait bon que le public, copiant certains supporters du TOP 14 , rappelle aux toreros qu’ « ici c’est VIC » et que le tercio de piques ne doit pas être galvaudé.
TR

pierre Le: 15/05/16
MADRID, GROSSE DECEPTION Corrida concours dans l'esprit Vicois