Visiteurs: 1127511
Aujourd'hui: 384
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
On avait les yeux tournés vers Séville ce week-end et c'est bien normal. La Maestranza se relève brillamment d'une longue période d'inertie et le bilan artistique et financier sera bon cette année. Tant mieux! On a beau dire: le retour des figuras talonnées cette fois par de solides prétendants aura été déterminant dans ce succès. On aura une pensée particulière pour Juan José Padilla et Javier Castaño deux modèles. Ils ont fait preuve d'un courage exceptionnel; donnant une leçon à tous; montrant que la force de l'esprit n'a pas de limites ce qui dans ce monde de plaintes et de lamentations dans lequel nous évoluons est une sorte de leçon universelle. C'est la gloire du toreo, celle que nos ennemis ne nous enlèverons jamais...





Un autre miraculé défilait à Léganes samedi: David Mora. Il a montré qu'il n'avait rien perdu de sa finesse mais aussi de sa volonté. Il a brillé aussi bien à la cape qu'à la muleta devant un bon encierro de Buenavista, noble mais ayant un piquant nécessaire. Tout le monde était ravi car les frères Paquirri, toreros populaires, qui avaient partie gagnée avant même de défiler -ils n'ont rien perdu de leur popularité- s'y mirent eux aussi pour un spectacle prenant; mais oui, ils savent toréer quand ça leur chante. Un tantinet triomphaliste la tarde : divisez les trophées par deux et vous aurez le bon ratio... Donc il nous a fait plaisir David et il mériterait de nouvelles opportunités non pas par charité mais pour ces qualités qui l'avaient placé aux avant-postes avant sa terrible blessure et qu'il a récupérées.



A Léganes plus de 3/4 d'entrée -6500 spectateurs- pour une arène que l'on disait perdue. La corrida y avait été très contestée par les antis qui utilisent désormais la corde politique; le maire avait du réduire la subvention de 50%. La réponse est venue d'un public très fourni et festif. C'est rassurant. Le lendemain, à Las Ventas, gros contingent asiatique: plus d'un millier de chinois au tendido d'ombre c'est bon pour le commerce. Malgré l'inanité du lot de Guadajira, ils sont restés jusqu'au bout admiratifs de l'arrimon de Manolo Vanegas qui a passé l'épreuve avec brio après une sérieuse voltereta et de la belle promesse Curro Duran. Deux motifs de satisfaction.

C'est l'année du toro disait-on chez nos amis venus de Chine..
PV

Plaza de toros de la Cubierta de Leganés. Samedi. Plus de 3/4 d'entrée.
Toros de Buenavista, corrects de présentations, nobles et solides par la suite.

Rivera Ordóñez Paquirri, palmas et deux oreilles,
David Mora, deux oreilles et une oreille;
Cayetano, deux oreilles et une oreille.

Plaza de toros de Las Ventas. Dimanche. Plus d'un quart d'entrée.
Novillos de Guadajira,

Manolo Vanegas, ovation et saluts après avis et vuelta al ruedo après avis.
Amor Rodríguez, silence après deux avis et silence après deux avis.
Curro Duran, silence après avis et silence.

pierre Le: 20/04/16
Journée Ecoles Taurines à Béziers CAPTIEUX