Visiteurs: 1128598
Aujourd'hui: 261
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
textes et photos Paul Hermé Torofiesta

La Fiesta Campera matinale


En matinée, quatre novillos de Blohorn ont été combattus par quatre novilleros devant une petite chambrée. Le deuxième a été crédité de la vuelta posthume.
Tibo Garcia (saluts) a débuté avec un novillo juste de forces. Excellent au capote, il construisit, après une rencontre préservée, un trasteo comprenant quelques mouvements méritoires, mais inégal d’intensité. Conclusion par entière au second envoi, puis descabello.
Carlos Olsina (saluts) a bien démarré au capote et après l’épreuve de la pique, le Biterrois débuta sa faena en soignant le style avant que tout ne se dérègle à la suite d’un désarmé puis d’une voltereta. Conclusion par bajonazo puis pinchazo.
El Azabache (oreille) a aligné plusieurs capoazos décidés avant deux bonnes rencontres puis une entame de faena soignée sur les deux côtés, son trasteo se poursuivant par échanges inégaux mais volontaires. Entière tombée puis descabello.
Pierre Mailhan (saluts) s’est montré appliqué et décidé. Après deux piques, il se fit applaudir avec les palos puis construisit une faena aux contours irréguliers conclue par bajonazo puis pinchazo
Les quatre novilleros ont brindé au public. Le picador Gabin a assuré toutes les rencontres, piquant tous les novillos à la demande du ganadero, celui de Tibo avec une pique normale de novillada, les trois autres avec une pique de tienta.


Le festival de l’après-midi



Un petit millier de spectateurs, météo clémente. Six novillos de Blohorn inégaux de présentation, comportement et forces, intéressants la plupart.
Denis Loré (saluts) s’est distingué au capote et après deux rencontres, il brinda à l’assistance une faena bien conduite dans son entame, la suite s’avérant inégale mais intéressante sur les deux bords avant pinchazo puis demie.
Jérémy Banti (saluts) a brillé sur les capotazos de réception et après deux piques puis un brindis au public, il distilla des muletazos élégants et ajustés sur les deux mains, le tout se diluant un peu sur la fin, notamment avec les aciers
Roman Pérez (oreille) se montra entreprenant et dynamique, tant au capote qu’avec la muleta. Face à un adversaire qui devint assez rapidement rajado, il ne lâcha pas prise et obtint la première récompense de la tarde après entière..
Thomas Dufau (oreille) afficha lui aussi pas mal de décision, affichant de bonnes manières au capote, et après deux rencontres, il brinda à l’assemblée une faena démarrée au centre par deux cambios et poursuivie par plusieurs échanges harmonieux. Après s’être fait désarmer, le Landais se reprit bien, notamment à droite, et en termina d’un espadazo.
Tomas Cerqueira (deux oreilles) prit un client aux forces limitées qui fut cuidé au cheval sur deux rencontres avant une faena qui comprit plusieurs échanges méritoires, surtout à tribord, l’autre rive s’avérant moins accessible. Entière tombée
Cayetano Ortiz mit un terme à la séance en prenant un Blohorn piqué deux fois avant un brindis à Christian Coll, l’organisateur.
Début par deux cambios au centre face à un opposant aux charges limitées qui finit par se coller. Le jeune maestro local se montra volontaire, mais ne put s’imposer, faute de matière première adéquate. Entière perpendiculaire après pinchazo puis descabello.



pierre Le: 17/04/16
Autres festejos du week-end (suite) Cartel de la corrida de Gamarde