Visiteurs: 1127679
Aujourd'hui: 166
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 




Dax et Mont de Marsan ont toujours eu du mal à de se départager. Les deux villes se sont toujours opposé dans une concurrence effrénée. L’administration a tranché en faisant de l’une la préfecture et de l’autre la sous-préfecture. En matière de rugby, les jaunes et noirs ont pris depuis quelques années le dessus sur les rouges et blancs. Sur le sable des arènes, Dax a pris depuis quelques années, l’ascendant sur le Plumaçon. Battu d’un jour dans la course à l’annonce des cartels, les montois ont présenté, pour la première fois depuis longtemps, une programmation plus attrayante que celle des dacquois. On peut reprocher aux dacquois d’avoir oublié le torero, français de surcroît, qui a dominé la temporada 2015. Sébastien Castella sera encore absent à Dax. Par contre seront répétés deux fois Manzanarès, El Juli et Pepe Moral au risque de lasser le public d’autant que les deux premiers ne sont pas au mieux de leur forme ou de leur motivation. Le troisième, intéressant l’an passé, n’a pas confirmé par la suite au point d’être indispensable et d’être doublé en Août et Septembre. A un certain manque d’originalité , s’ajoute un manque de diversité alors que le nombre de postes offerts à Dax permettrait de donner leur chance à des garçons comme Thomas Joubert.
Côté élevages toreristes, peu d’originalité des deux empresas mais Marie Sara nous évite la purge « Garcigrande » et le clystère Jandilla. Les Alcurrucen devraient donner plus de piquant à l’affrontement entre le Juli et les deux « qui montent », Lopez Simon et Roca Rey que les sosos de l’élevage favori du sieur Julian Lopez.
Côté corridas toristas, le cartel hommes des Pedrazas n’est pas à la hauteur de l’intérêt suscité depuis deux ans par l’élevage. La présence d’un Del Alamo, d’un Fandino ou d’un Lamelas.aurait laissé espérer une tout autre tarde. Idem pour les Baltasar Iban où seul Del Alamo semble capable de monter le niveau d’une course où malheureusement la majorité du public vient pour entendre l’Agur.
Bon point pour les montois qui ont donné une chance à Alberto Lamelas face aux toros de Miura.
Bon point également aux deux organisations qui font appel à des élevages locaux pour au moins une non piquée. Bonus pour le Plumaçon, les toros toréés à cheval viendront de chez Tardieu et la novillada d’une ganaderia propriété d’un éleveur français.

Quoi qu’il en soit les deux arènes feront le plein et la réalité du ruedo viendra confirmer, ou infirmer, la première impression procurée par les cartels annoncés

.
Thierry Reboul

pierre Le: 11/04/16
MADRID Présentation Cartels Eauze