Visiteurs: 1128705
Aujourd'hui: 368
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 




"Me voir annoncer à Séville ça m'a donné le moral dans les moments difficiles". Ainsi s'exprime Javier Castaño torero salmantin bien connu et apprécié en France, sur le site Mundotoro. Il a été victime d'un cancer des testicules et il a subi trois mois de chimiothérapie. Une épreuve terrible qui lui a permis de voir autour de lui, comme il le raconte, des situations très dures et de subir, lui-même, un enfer: "J'ai vécu des semaines entières sans manger, je ne pouvais pas le tolérer, je vomissais. J'ai perdu mes cheveux et tout cela était très désagréable". Mais les toreros sont faits d'un autre bois que nous, communs des mortels. Ils sont durs au mal. Mentalisés. Courageux. Et ils savent dépasser, transcender, les aléas de la vie, les malheurs, la douleur; en ce sens ce sont des exemples dont on ferait mieux de s'inspirer plutôt que de les critiquer. Avez-vous entendu un torero se plaindre d'une blessure?



Là où beaucoup auraient jeté l'éponge, Javier s'est battu comme un lion avec un objectif: revenir dans les ruedos. Il y est arrivé. Il a participé à un récent tentadero chez Miura et dit-il : "même si je suis encore faible, je me suis trouvé mieux que je ne le pensais". Et il ajoute: "je vais tirer profit de cette force que j'ai acquise pour être mieux encore que je n'ai pu l'être, pour être bien à La Maestranza". C'est dans cet état d'esprit qu'il abordera le rendez-vous sévillan. Suerte Javier ! Bravo pour ton courage. Ta foi en toi. Ta persévérance. Tu as déjà gagné ta bataille.

La lutte contre le cancer c'est une cause qui mobilise l'aficion, plus généreuses qu'on ne veut bien le dire. La FIT organise à Cordoue un festival au bénéfice de l' Association Española Contra el Cáncer de Córdoba. Au cartel, toros de Zalduendo, pour Enrique Ponce, Finito de Córdoba, Diego Urdiales, El Fandi, Julio Benítez El Cordobés et le novillero Ginés Marín. Il se déroulera samedi. Voyez-vous les joueurs de foot ou de rugby donnez leurs salaires mirobolants pour un match de gala aux bénéfices de telle ou telle association ? Cela s'est fait certes dans le passé mais cette époque est révolue... Les peñas, les aficionados, les associations locales se mobilisent pour faire de cette journée un succès. Cette générosité populaire de la cité des Califes, c'est la meilleure des réponses aux récentes déclarations menaçantes d'une part des conseillers municipaux contre la corrida.
PV

pierre Le: 02/04/16
Boujan, les cartels Mont de Marsan, le retour du Juli