Visiteurs: 1127256
Aujourd'hui: 129
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


photo Olivier Viaud


Ce début de temporada a permis de faire une revue d’effectifs des jeunes espoirs de la tauromachie française. Baptiste Cissé a confirmé les progrès réalisés en 2015 et se pose en leader de la nouvelle vague en non piquée. Le nîmois Rafi a fait forte impression à Arzacq avec un vrai sens de la lidia et des qualités artistiques certaines. Malheureusement il est fortement handicapé par sa maladresse au moment de tuer. La victoire de Baptiste Molas à la Fragua a été contestée, le garçon a montré des qualités artistiques qu’il pourra exprimer face à du bétail noble. Reste à confirmer face à des erales plus complexes. A cette même Fragua, les aficionados présents ont pu découvrir El Azabache. Le jeune arlésien est un excellent muletero et aurait largement mérité de se qualifier pour la finale de cette compétition. La grande découverte a été Antoine Madier. Il a frappé un grand coup pour ses débuts en non piquée à Samadet. La confrontation au Bolsin de Bougue, promet d’être intéressante et augure peut-être d’une finale 100% française d’autant que Clem, d’Adour Aficion, peut jouer les outsiders.


Adrien Salenc n’a plus rien à prouver à cet échelon. Son passage en piquée à Captieux est très attendu. La concurrence s’annonce plus rude que prévu pour lui après le triomphe d’Andy Younès à Valencia et les débuts prometteurs de Tibo Garcia à Samadet. Avec Clémente comme quatrième mousquetaire, les organisateurs auront le choix pour inclure des toreros français dans leurs cartels. A condition, bien sûr, que l’entourage de ces garçons jouent le jeu. La présence de Tibo Garcia à Aire face aux Saltillo et aux Palha devraient les y inciter.
D’autres garçons pourraient pointer le bout de leur muleta tant l’effectif des écoles taurines est riche.
Pour ce qui est de l’avenir plus lointain, laissons grandir Antoine, Dorian, Solalito, Juanito, Yon et Tristan la mascotte d’Adour Aficion……………………………..


photo Eric Depecker



pierre Le: 20/03/16
VALENCE, LA CASTE DE CAYETANO EXPO TORO A COUTRAS