Visiteurs: 1128589
Aujourd'hui: 252
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


Plaza de toros de Castellón. Dernière de la Feria de La Magdalena. Plus de demie arène.
Toros de Zalduendo, nobles dans l'ensemble;
El Fandi, silence après avis et silence.
Alejandro Talavante, oreille et oreille.
Cayetano, ovation après avis et silence après avis.



corridasi sur ComBoost

Photos J. Buravand

Deux succès consécutifs et des succès significatifs à Olivenza samedi (trois oreilles) et à Castellon ce dimanche (deux oreilles) Alejandro a frappé un grand coup pour ce premier grand week-end de la saison. Il tient la corde dans la lutte au couteau qui oppose les cinq grandes figures Juli, Castella, Perera et lui. Le retour de Perera à Olivenza a été positif néanmoins. Juli était absent et Castella n'a pas fonctionné comme il le peut à Olivenza, Manzanares non plus. La fraîcheur, la nouveauté et la variété du jeu de Talavante cette personnalité qui s'appuie désormais sur une grosse technique en fait le principal des débuts de cette temporada qui sera encore très longue. [i]Cante grande para la memoria[/i] c'est ainsi que Zabala de la Serna a qualifié son toreo dans le site d' El Mundo de ce dimanche.

A noter que la jeunesse a aussi montré le bout de son nez Roca Rey certes mais aussi Garrido et Joselito Adame qui tous les trois ont marqué de leur empreinte une grande corrida de Nuñez del Cuvillo dimanche matin à Olivneza; le soir ce fut au tour de Lopez Simon autre héros cette fin de semaine. La lutte sera chaude et c'est tant mieux.

Olivenza a été un succès artistique et économique une année de plus. Voilà une féria qui ne comportait que deux courses il y a peu encore et qui maintenant en propose cinq (quatre corridas et une novillada)avec d'excellents cartels et des toros adaptés à la plaza (de troisième il faut le rappeler). Bonnes entrée aussi à Castellon -un fief, il est vrai!- tout cela est de bon augure pour la suite. Comme à Olivenza, on y joue la carte du toro dit "de garantie": raisonnable, en relation avec l'importance de l'arène, sa catégorie -à tous les sens du terme. C'est la clé d'un succès économique, populaire et artistique; on l'a vu concrètement ce cette fin de semaine.
PV



pierre Le: 08/03/16
SAMADET, LES DEBUTS DE TIBO GARCIA... JEREZ, PLUS DE BILLETS EN 24 HEURES