Visiteurs: 1126967
Aujourd'hui: 199
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
La ville de Bayonne et la commission taurine extra municipale viennent d'arrêter les ganaderias qui fouleront le sable des arènes de Lachepaillet en cette temporada.
Après la grande époque des toros de l'élevage de Fraile, Bayonne a misé depuis 2 temporadas sur l'élevage d'un grand torero Pedro Martinez Gonzalez "Pedrés", légende authentique de la tauromachie. La présentation exceptionnelle - digne de Madrid ou Pampelune - et le jeu spectaculaire de ses toros ont amené Bayonne à réserver un nouveau lot, à nouveau extraordinairement présenté, pour cette temporada 2016. Bayonne, en outre, rendra un hommage tout particulier à Pedrés le 12 mars prochain, lors d'une journée qui mêlera tauromachie et opéra.



Le 2°élevage est celui de Garcigrande qui en septembre 2014 avait connu un triomphe exceptionnel - 6 oreilles et 2 vueltas aux toros - à Bayonne, avec les 3 toreros a hombros ainsi que les éleveurs.

Bayonne a souhaité misé, ensuite, sur 2 élevages qui se sont particulièrement distingués en 2015. Alcurrucen et Montealto.

Alcurrucen a connu des succès très importants à Madrid, permettant le très grand triomphe de Sébastien Castella face à Jabatillo - 2 oreilles -, à Bilbao ou à Saragosse. Les toros sélectionnés pour Bayonne sont typiques de l'origine Nuñez avec des robes où prédominent les roux.

Montealto sera la grande découverte de cette saison. Un élevage dans la sierra de Madrid que tout le milieu taurin suit depuis plusieurs années et qui a connu le 2 mai dernier pour la Corrida Goyesque, à Madrid, un succès retentissant, 4 oreilles coupées ce jour là. Des toros magnifiquement présentés, mobiles, donnant un jeu supérieur et permettant l'éclosion ou l'explosion de 2 toreros: Morenito de Aranda et la grande révélation 2015, Alberto Lopez Simon. Les 2 corridas de cet élevage en 2016 iront à Madrid et Bayonne.

La novillada de Los Maños, du pur Santa Coloma, sera également l'une des grandes attractions de la saison qui s'ouvre. Novillo gracié à Saragosse, toro vainqueur de la Corrida Concours de Saragosse, novillada spectaculaire à Parentis, cet élevage que certains appellent "les Miuras d'Aragon" sera un pur moment d'aficion pour les amateurs du genre.

Pour les novilladas sans picadors, la confiance sera renouvelée aux éleveurs du Sud Ouest: Jean-Louis Darré (Camino de Santiago), Pierre et Philippe Bats (Alma Serena) et Jérôme Bonnet (Lartet).


Hommage au Maestro Pedrés, le torero et le ganadero.

Après les légendaires Fraile qui ont connu des heures de gloire dans les arènes de Lachepaillet, Bayonne a vécu ces 2 dernières années 2 corridas spectaculaires avec des toros de l'élevage du Maestro Pedrés. La ville de Bayonne, la commission taurine extra municipale et les 5 clubs taurins de Bayonne ont souhaité rendre un hommage tout particulier à cette légende de la tauromachie.

Rendez vous au Grand Salon de l'Hôtel de Ville de Bayonne, le samedi 12 mars à 17h30 pour recevoir et découvrir le Maestro, avec la participation de Zocato et de Marc Lavie.

Dans les années 1950, Albacete est le foyer de la révolution artistique du toreo: Pedrés, Chicuelo II, Juan Montero et un torero baroque gitan Chamaco prennent d'assaut le monde taurin et multiplient la création de suertes plus spectaculaires les unes des autres. Ainsi naitra la "Pedresina" de son inventeur Pedro Martinez Pedrés.

Le Maestro a connu une carrière brillante, après une alternative remarquée dans les arènes de Valence en 1952, car il n'y eut pas de témoin, la corrida étant un mano a mano avec Litri.

Depuis il a crée de toutes pièces un élevage d'origine Aldeanueva. Le plus pur d'Aldeanueva, comme le sait tout le campo de Salamanca, est aujourd'hui entre les mains de Pedrés et se trouve tout près de la frontière du Portugal.

Et qui mieux que Zocato pour parler de Pedrés...

"Trois km de chemin carrossable dirait Louis XV et nous voilà à la propriété de "Los Labraos", les labours. Pedro Martinez " Pedrés", 83 ans, né à Albacete l'a acquise dans les années 50, première fortune faîte. Son père laboureur lui dit un soir: "Fiston, si tu deviens un grand torero et que tu gagnes de l'argent, achète un domaine d'arbres et de vallons, les champs à cultiver, c'est trop dur".

Pedrés l'écoute ainsi que ses amis et admirateurs. Il a 25 ans, eux le double mais savent des "affaires" et lui conseillent d'investir dans le carburant, les essences, les statons-service. Le rail espagnol balbutie, les camions accaparent les routes,les citoyens se mettent à acheter des voitures. Pedrés, place ses premiers deniers et ses premiers pompistes à Alcala de Henares puis Madrid centre.

La propriété de "Los Labraos", il la souffle au nez et à la perruque d'un marquis ruiné qui promettait l'achat à tempérament. Pedro rencontre le vendeur et lui dit: " Tiens, voilà deux chèques, demain je m'installe" .- Ce n'est pas possible répond le vendeur, car si je dois encaisser le second dans dix ans... - Non, conclue Pedrés, j'ai deux banques donc deux chèques. Va chercher les sous...

Le 1er octobre 1965, après une seconde carrière (arrêt entre 1955 et 1960) où il a changé de style pour devenir plus classique, Pedro Martinez "Pedrés" se coupe la coleta à Hellin, entouré d 'El Cordobés et de Paco Camino.

Les ans s'écoulent, la passion du toro le poursuit et à la fin des année 90, il se pointe un matin chez un éleveur de vaches domestiques...Le reste de cette vie fabuleuse, ses mots de constante malice sur la vie, le toreo et les hommes, son fils aux manettes, son délicieux et philosophe mayoral Julian, sa corrida triomphale de l'été bayonnais..."


Carmen, Rigoletto, La Traviata..Récital lyrique exceptionnel...!!

Le 12 mars 2016 à 20h30, la ville de Bayonne propose un récital lyrique exceptionnel autour du ténor navarrais Eduardo Zubikoa. Une sélection des airs, duos, trios et quatuors les plus connus du monde de l'opéra, tels que Carmen de Bizet, Rigoletto et La Traviata de Verdi, L'Elixir d'Amore de Donizetti seront donnés ce jour là, ainsi qu'une sélection d'opéras de compositeurs basques, dont Sorozabal, Guridi, Usandizaga ou Arrieta.

Afin d'inciter un public familial à y assister, et pour sensibiliser les jeunes à l'opéra, la Ville instaure la gratuité de ce récital pour les moins de 18 ans, et fixe un tarif unique à 20€ pour les majeurs.

Eduardo Zubikoa, ténor originaire de Baztan, à la voix ample et cuivré, a connu un grand succès lors de sa venue à Bayonne le 15 août dernier, dans le cadre de la corrida goyesque aux Arènes Lachepaillet.

Tarif unique: 20€ gratuit pour les moins de 18 ans. Les billets sont en vente au Théâtre de Bayonne. place de la Liberté Tél : 05.59.59.07.27. du mardi au vendredi 10h-14h/14h45-17h30. samedi 10h-13h.


(communiqué)

pierre Le: 03/03/16
Blohorn à Lunel OLIVENZA A LA TELE