Visiteurs: 1127848
Aujourd'hui: 335
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 


photo Romain Tastet


Matinée taurine à Arzacq
Il y a peu d’arènes en Béarn, mais elles sont attachées à aider les jeunes toreros locaux.
En prélude à la novillada mixte de l’après-midi, le club taurin et l’association des organisateurs du Sud-Ouest ont offert à deux élèves d’Adour une opportunité de toréer en public.
Le plus jeune des apprentis toreros, Jean Laroquette (12 ans) a fait preuve d’une grande maîtrise technique face à exigeante vache de la ganaderia Agruna d’origine François Yonnet. Titillé par son professeur, Richard Milian, il a su se libérer pour donner deux très belles séries avec beaucoup de relâchement et un sens artistique certain. Sont sortis de second, pour une série de passes Gilles et Yonn.
L’autre élève, le béarnais Dorian Canton (15 ans) est prêt pour passer en non piquée. Trop jeune, il doit ronger son frein en capea. Pour l’aider à patienter, il a pu toréer un eral de la même ganaderia et de même origine. Le bicho compliqué l’a obligé à puiser dans son bagage technique pour tirer quelques séries méritoires.
Le nombreux public présent, presque une moitié d’arènes, est venu pour soutenir le montois Mathieu Guillon a qui le club taurin local a offert un novillo du Comte de Mayalde. Le bicho costaud est très violent et distrait. Il blesse le picador Laurent Langlois (épaule déboitée) dès la première rencontre. Le piquero surmontera la douleur pour tenir le palo lors des deux rencontres suivantes.
Le toro est compliqué. Il déborde le torero sur les premières séries de cape. El Monteño, très contracté par l’enjeu, réussit à l’embarquer dans une très bonne série de chicuelinas. Il réalise un très bon tercio de banderilles. A la muleta, le Mayalde se décompose très vite. Mathieu réussit à donner deux très bonnes séries à droite. Le reste est plus chaotique, le toro se défendant plus qu’il n’attaquait. Le novillo finit en querencia au toril. Le matador le tue d’une entière caîda.



pierre Le: 22/02/16
VISTALEGRE, MORA RETOUR GAGNANT Photos d'Arzacq