Visiteurs: 1127201
Aujourd'hui: 74
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Les mathématiques nous apprennent qu'en répétant les essais ,un évènement de probabilité non nulle finit toujours par se produire. C'est ce principe qui guidait ,jadis du temps du grand Curro, la programmation de la Féria andalouse.
La réussite a rarement été au rendez vous..Le public risque ,en 2016, une overdose morantiste sans jamais vraiment "planer" tant la probabilité de voir Morante déboucher le flacon est nettement plus faible que celle de voir le Faraon visité par le duende.
Pour les autres cartels ,des répétitions qui ne se justifient pas (El Cid ) ,des jeunes (Adame ,Garrido ,Mora, Ureñal) à la portion congrue,Del Alamo ,Fandino et Bautista absents ,seuls Roca Rey et Castella ,incontournables aujourd'hui ,sont" traités convenablement".
Côté bétail , peu de variété d'encastes et frais de transport réduits , la programmation est très Domecq et surtout très trop, voire locale.
Il est à craindre que ceux qui vont faire le déplacement aient besoin d'aller oublier la tristesse des arènes dans la douceur des nuits sévillannes en discourant ,autour de tapas et d'une bouteille de Fino, sur les Grandes Heures du Dieu Curro.

Heureusement que rien n'est rationnel et mathématique dans la corrida ,et que même en Avril ,le Père Noèl passe tous les jours à Cinq Heures. Et que même cette programmation peut donner naissance à une corrida "pour l'Histoire".
Thierry Reboul



pierre Le: 08/02/16
Les cartels 2016 de Séville Cartel du rejon d'Or à Méjanes