Visiteurs: 1128329
Aujourd'hui: 450
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
Le retour de José Tomas suscite au Nouveau Monde un enthousiasme extraordinaire. Tout est vendu et la revente est à tope; on cite des chiffres extravagants. Son opposition à celui qui s'est imposé comme le numéro un mexicain et qui a su faire sa place dans le circuit de la vieille Europe, Joselito Adame, ajoute à la pression. Pour une fois la Monumental de Mexico fera le plein jusqu'à toucher le ciel bas et gris de la capitale aztèque et pour accéder, le précieux sésame en main, il faudra traverser la fameuse calle Rodin, ce qui ne sera pas une sinécure...

José s'entraîne durement depuis trois mois à Aguascalientes, en plein centre du Mexique, la ville de Joselito Adame... Il travaille dur; tue de nombreux toros à "Puerta Cerrada" et habite une maison qu'il possède dans le centre historique de cette cité où il a failli laisser la peau il y a quelques années. Déjà plusieurs polémiques montent: la première concerne la revente largement tolérée et aussi la non-diffusion par la télévision de cet événement. La polémique c'est le corollaire des grands événements et c'est la seconde nature des taurins qui, comme le dit le philosophe, "vendront la corde qui les pendra".

Car évidemment l'image de l'arène la plus vaste du monde pleine comme une bonbonnière, le paseo dans une enthousiasme délirant, le salut au public qui ne manquera pas de suivre, auront un impact colossal en eux mêmes; mondial; et ne parlons pas de ce que serait un succès artistique et pourquoi pas l'émouvante cérémonie qui consiste à couper la coleta... L'adieu d'une star fait toujours pleurer...

Seuls les toreros, et lui le premier bien sur, peuvent nous tirer du mauvais pas dans lequel nous nous trouvons. Ils suscitent l'adhésion, l'admiration, l'empathie. Ils incarnent le courage, la force et la beauté. Ils sont ce que nous voudrions être... Ceux-là, pour ce qu'ils représentent, ce sera difficile de les abattre. José Tomas nous le rappellera dimanche à Mexico...

Pierre VIdal



pierre Le: 01/02/16
Un mexicain triomphe en Espagne Autres festejos au Mexique