Visiteurs: 1138743
Aujourd'hui: 246
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 
[

Photo La Provence


Il était une fois, Rodilhan, petit village gardois, tranquille, convivial. Les arènes, comme souvent dans le Sud-Est occupent le centre du village. Ce 08 octobre 2011 y est organisée la finale de Graines de Toreros. Comme Graines de raseteurs, cette compétition, financée par Nîmes Métropole, permet à de jeunes élèves d’écoles taurines de parfaire leur apprentissage et à de petites localités de monter des spectacles taurins camarguais ou espagnols


C’était compter sans la présence comme enseignant vacataire au lycée agricole installé sur le territoire du village, de JP Garrigues, président du CRAC. Il habite près d’Alès donc il met le souk quand il y a corrida. Il travaille à Rodilhan, il ne va pas laisser passer l’occasion d’autant qu’il vient de réussir une OPA « hostile » sur la direction du mouvement anti corrida .Il a besoin d’asseoir son emprise sur les différents groupuscules qui le constitue.
Il s’allie avec des milices « éco-terroristes » belges, italiens et hollandais, recrute quelques paumés entre deux ZAD. Au moment du paséo, ses troupes envahissent le ruedo .Les perturbateurs s’enchainent pour empêcher le déroulement du spectacle.
Il y avait déjà eu une affaire similaire à Céret, l’ordre a été rétabli, en Catalogne, par les areneros.
A Rodilhan, les manifestants sont plus nombreux, il n’y a pas de forces de l’ordre. Ce sont des aficionados qui vont commencer à évacuer les persona non grata. Le Crac a retenu la leçon de Céret .Parmi les adolescents attardés et bigotes animalistes ont été placés des spécialistes de la provocation et de la violence lors des manifestations. De plus, cameramen et photographes ont été répartis sur les gradins. Comme il fallait s’y attendre le travail des pros des provocations porte ses fruits .Le ton monte et les échanges passent de verbaux à musclés. Garrigues a gagné .Spécialiste de la désinformation, il joue les victimes auprès des media, diffuse des montages vidéos « orientés » sur les réseaux sociaux. Une instruction manipulée par les animalistes conseillés par des spécialistes y compris anglo saxons, des aficionados pas encore suffisamment rôdés et 18 des nôtres se trouvent sur le banc des accusés les 14 et 15 avril 2016 au tribunal de Nîmes. Garrigues est lui aussi cité à comparaître.

Le président du Crac est opportunément malade et ne se présentera pas face aux juges. Soufrant, il l’est suite à une récente opération, suffisamment pour ne pas pouvoir se déplacer, il est légitime de se poser la question.
Les avocats des aficionados contrent dès le début ceux du Crac. Les charges seront traitées de façon individuelles et non de façon globales .Les avocats des antis souhaitaient en fait rendre responsables de tous les faits l’ensemble des 18 aficionados présents. Ce fait aura une incidence sur la conduite des débats et probablement sur les décisions du tribunal.
Comme cela est normal dans un état de droit ,chacun a pu se défendre avant que le procureur ne fasse son réquisitoire. A l’image de l’instruction conduite par un parquet dépendant d’une garde des sceaux « animalistes », il est à charge contre les aficionados. Il reste à espérer que la justice sera éclairée et juste .Elle devrait tenir compte que les prévenus pensaient être dans leur bon droit face à une invasion d’individus menaçant l’ordre public.
La réponse sera donnée en avril 2016 en attendant les inévitables appels et pourvois en cassation.
D’autres affaires seront jugées par la suite dont Rodilhan 2 et 3 ainsi que Maubourguet. L’Aficion ayant compris la leçon, ce sont les forces de l’ordre qui avaient géré la situation.
Le Crac et ses responsables ne devraient pas passer, pour ces faits, à côté de condamnations.

Thierry Reboul

pierre Le: 26/01/16
RETOUR DES TOROS EN URUGUAY ? José Calvo :de l'or à l'argent