Visiteurs: 1126846
Aujourd'hui: 78
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

Photo N.V.

Il serait mal venu, au regard de la situation française de donner des leçons de politique à nos voisins espagnols. La montée des extrêmes au pays de la Raison et des Droits de l'Homme n'a pas d'équivalent en Europe et montre la confusion des esprits. Les taurins n'ont rien à gagner à cette montée en puissance. Beaucoup de ses leaders sont historiquement liés au mouvements de défense des animaux engagés dans la croisade anti-taurine. Au pied du mur, à Vauvert et Fréjus, ils n'ont rien fait pour la relance de la tauromachie contrairement à ce que certains espéraient. A Béziers, Robert Ménard, sensible au rapport de force, a du effectuer un de ses contre-pieds dont il est coutumier pour finalement épouser la cause taurine. Pour combien de temps ? Peut-on croire à sa nouvelle vocation d'aficionado ?

En Espagne aussi, la campagne électorale bat son plein. Le scrutin national est pour dans onze jours. Les taurins s'inquiètent à juste titre de ce qui va sortir des urnes. "Podemos" a pris une position en flèche dans la bataille contre la corrida. Dans les mairies qu'il gère ou qu'il cogère avec le PSOE, à défaut de pouvoir tenir des promesses irréalistes, il se retourne contre la tauromachie par pur dépit démagogique. Ainsi cette alliance de la carpe et du lapin a déclaré les Baléares îles anti-taurines après un débat de plusieurs heures. Et de sombres nuages se dessinent sur Alicante, Ciudad Real, Gijon menaçant la tauromachie dans ces bastions.

Mais il y a des raisons d'espérer aussi. Les sondages donnent "Podemos" à la baisse, et bien que notre soutien le plus sur, le Parti Populaire, ne pourra obtenir la majorité à lui tout seul il pourrait trouver un allié chez Ciudadanos -les centristes- à la hausse, et former ainsi une coalition favorable à nos intérêts... Ce sera chaud ! A Madrid après une valse hésitation, les subventions de la communauté en faveur de la tauromachie ont été maintenues hier dans leur intégralité: 1300 000 euros et celle supprimée à l'école taurine devrait être rétablie. Rappelons quand-même que Las Ventas reverse chaque année 2.300.000 € à la Communauté madrilène.

Il ne faut pas tuer la poule aux œufs d'or... toutes les idéologies s'inclinent devant le principe de réalité.

PV



pierre Le: 11/12/15
ARLES, LES GANADERIAS RIEUMES JETTE L'EPONGE