site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

RION DANS LA LUMIERE

  


(Photo N. Couffignal)

Rion-des-Landes, dimanche. Fiesta Campera. Plein.

5 novillos des frères Jalabert.

Rafaelillo : deux oreilles,
Juan Bautista : deux oreilles,
Emilio des Justo : une oreille,
Cristobal Reyes : une oreille,
Yon Lamothe une oreille.
Une minute d’applaudissements en mémoire d’Ivan Fandiño.
Juan Bautista a reçu en piste, des mains du maire, la médaille de la ville éditée pour la première fois.

Faut-il-parler du soleil d’Austerlitz ? Même si cela piquait un peu, cette matinale bien éclairée fut un succès artistique et populaire et le prélude grotesque de trois individus lançant des boules puantes n’a pas gâché le fête. On n’avait pas vu une telle entrée à Rion depuis de nombreuses années et les organisateurs n’ont pas pu fournir suffisamment de repas… Dommage pour ceux qui ont été privé de ces agapes mais bravo aux organisateurs !

Les novillos de Jalabert, nobles dans l’ensemble, parfois un poil juste de force, ont permis au spectacle de se dérouler dans l’esprit : une fête de famille, une réunion d’amis partageant la même passion dont tout le monde est sorti avec le sourire aux lèvres.

Rafaelillo a fait preuve de son habituelle entrega, démontrant que ses capacités ne se limitaient pas aux durs combats qu’on lui impose. Faena allurée, vibrante conclue par un recibir spectaculaire. Chapeau au Murciano aussi généreux à Rion qu'il peut l'être à Pampelune.

Devant ce bétail de "La Chassagne" qu’il connaît si bien, Juan Bautista a fait étalage de la classe qu’on lui connaît. Faena entièrement gauchère, sans concession, habile, qui a permis de montrer la classe d’un novillo qui sans lui n’aurait certainement pas duré aussi longtemps. Une entière d’effet rapide fut le point final admirable de l’exceptionnelle temporada de l’Arlésien.

Emilio de Justo qui débuta par un quite par chicuelinas ajustées. La faena eut des hauts et des bas mais on retiendra le final de frente por detras spectaculaire. Sa maladresse à l’épée limitera sa récompense. Il fut néanmoins très applaudi, comme un torero qui est désormais plus qu’un espoir : une valeur sûre reconnue par le public qui était avec lui.

Contexte difficile pour le jeune Cristobal Reyes dont c’était la deuxième comparution avec les chevaux. Le jeune homme est décidé, il veut bien faire et il a montré qu’il ne se dégonflait pas malgré plusieurs accrochages. Il connut lui aussi des difficultés avec l’épée.

Yon Lamothe enfin faisait, lui, ses débuts avec picador face à un novillo sérieux et sans doute le moins malléable de la matinée, partant aux planches très vite. Il fit une faena droitière pour l'essentiel et il sut, par moment , garder l’animal dans la muleta lui imposant son rythme et lui permettant d'aller jusqu'au bout de sa charge. Il connut lui aussi des défaillances à l’acier. Il échangea les banderilles avec Mathieu Guillon pour un tiers amical et plaisant, à l’image de cette belle matinée. Un bon tremplin pour la saison à venir.


corridaSiinfo sur ComBoost


photos Mathieu Saubion


PV
La peña taurine peñaflor bien connue en Aragon pour la qualité de son aficion a remis le prix de la corrida la mieux présentée du récent cycle du Pilar -dont on ne dira jamais assez la qualité- à la corrida de Robert Margé. La corrida a donné un bon jeu et elle a permis à Roman et David Mora de se distinguer. Le prix a été remis hier en présence du gandero et de son épouse auxquels nous adressons nos félicitations.



Le: 19/11/17
Palacio de Vistalegre, Madrid. Final du Certamen La Oportunidad. Un millier de personnes sur les tendidos.

Erales de Guadajira,

Valentín Hoyos, de l'école taurine de Salamanque, ovation après avis et oreille après avis.
Juan José Villita, de l'école taurine José Cubero Yiyo de Madrid, oreille et oreille après avis.
Manuel Perera, de l'école taurine de Badajoz, ovation après avis et oreille après avis.


Manuel Perera a été déclaré vainqueur.



Le: 19/11/17


Plaza de toros Santa María de Querétaro. Samedi. Moins de demie arène.

Toros de Montecristo, le second arrastre lent.

Le rejoneador Giovani Aloi, silence
Octavio García El Payo, applaudissements et applaudissements après avis
Andrés Roca Rey, deux oreilles et oreille et palmas
Luis David Adame, pris par son premier. Blessure sérieuse. Voir le parte...

[Lire la suite...]

Le: 19/11/17
Madrid. Palacio de Vistalegre. Certamen de La Oportunidad. Reses de Antonio LópezGibaja.
Álvaro Burdiel (Escuela de Tauromaquia Yiyo de la Comunidad de Madrid), vuelta al ruedo; Miguel Ángel (Centro Internacional de Tauromaquia y Alto Rendimiento), ovation avec salut; Borja Collado (Escuela de Tauromaquia de Valencia), ovation avec salut; Marcos del Rincón (Escuela de Tauromaquia Yiyo de la Comunidad de Madrid), vuelta al ruedo; Manuel Perera (Escuela de Tauromaquia de Badajoz) oreille; Rafael León (Escuela de Tauromaquia de Málaga), silence.
Entrée: Un quart.

1ª Certamen de Escuelas Taurinas "La Oportunidad" from Plaza de Toros de Las Ventas on Vimeo.


Maracaibo (Venezuela).. Novillada de feria. Reses de Aránguez, qui ont donné du jeu
.Rodrigo Cepeda “El Breco”, oreille; Jonathan Ortega, oreille; Cleideman Méndez, oreille;
Enrique Díaz, palmas avec avis; Julián Vanegas, palmas; Andrés Paredes, palmas.
Entrée: Un quart

Le: 18/11/17
 1  2  3  4 ... 2216  2217  2218  »