Visiteurs: 1139638
Aujourd'hui: 4
site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

Comment le mouvement vegan s’est radicalisé

  Comment un mouvement ultra-minoritaire a-t-il pris une telle ampleur dans les médias ? Entretien avec Eddy Fougier, auteur de l’étude « La contestation animaliste radicale » (Fondapol, janvier 2019). Extraits de l’interview de l’auteur du livre dans la Revue Contrepoint. https://www.contrepoints.org/


(….) « La dérégulation récente du marché de l’information a aussi joué un rôle majeur : les réseaux sociaux ou les plateformes de vidéos en ligne ont donné une grande visibilité au discours et surtout aux vidéos postées par ces mouvements. Or, on le sait, ce nouveau marché de l’information donne une prime aux individus et aux groupes les plus déterminés, et souvent les plus radicaux et caricaturaux.
Il faut tenir compte également de l’effet sur l’opinion des messages diffusés par des organisations internationales sur l’impact de la production de viande sur le réchauffement climatique (FAO) ou de la consommation de viande sur la santé (OMS). On doit noter enfin l’appétence semble-t-il de plus en plus grande des médias pour les polémiques, la dénonciation de scandales ou la défense des victimes, l’impact de l’affaire de la viande de cheval en 2013 qui, d’après certains observateurs, aurait réveillé les peurs nées suite à la crise de la « vache folle », ou encore sans doute un effet générationnel avec une plus grande sensibilité des jeunes générations au discours végan ».




(…) « Cette contestation animaliste radicale se caractérise tout d’abord par plusieurs formes de ruptures par rapport aux associations traditionnelles de protection animale avec une radicalisation de leurs propos et de leurs images, de leur vision (qui est de nature abolitionniste, par rapport à l’élevage ou à la corrida) et de leurs modes opératoires (qui favorisent souvent des actions directes au-delà des campagnes classiques d’information et de sensibilisation).
En outre, les franges animalistes les plus radicales ont souvent recouru à des actions violentes visant les biens, voire dans certains cas les personnes, en Grande-Bretagne ou aux États-Unis à un point tel que certains groupes ont été assimilés outre-Atlantique à des organisations terroristes ».





À lire : Eddy Fougier – La contestation animaliste radicale, Fondapol, 2019.
Arènes de Magescq, novillada non piquée
6 erales d’Alma Serena bien présentés, meilleurs les premier et cinquième pour
Solalito : une oreille, salut
Yon Lamothe : une oreille, vuelta
Guillermo Garcia : un avis et salut, deux avis et silence
Le prix « Bernard Ménard » au meilleur novillero : Solalito
Le prix des organisateurs du Sud-Ouest : Solalito et Yon Lamothe
Président : Lionel Lohiague
Quasi lleno
Soleil à l'extérieur et chaleur à l'intérieur

Tels les marmottes qui sortent de leur hibernation, les aficionados du Sud-Ouest sont tout heureux de se rendre à Magescq pour la traditionnelle non piquée qui ouvre la temporada française.
Les organisateurs , fidèles à leur ligne "éditoriale", font appel régulièrement à des élevages et des toreros français.
Bien présentés les erales d'Alma Serena d'origine Garcigrande par les sementales ont eu des comportements variés. D'une course moins homogènes que celle sortie à Hagetmau l'an passé, on retiendra le très encasté premier et l'intéressant cinquième. Les quatre autres, nobles et mobiles en début de faena, sont allés à menos, finissant pour certains décomposés ou réfugiés dans les tablas.
Face à eux deux novilleros français expérimentés , Solal et Yon Lamothe . Ce dernier faisait ce dimanche sont dernier paseo en non piquée puisqu'il fait ses débuts en piquées le lundi de Pâques à Mugron. Guillermo Garcia de l'Ecole Taurine de Madrid complétait le cartel.
Solalito, qui débutait sa saison, a réalisé la meilleure faena de l'après-midi face au premier, alternant des séries templées et élégantes avec quelques muletazos plus brusques. Il tue efficacement et coupe la première oreille de la temporada française. Ce sera plus compliqué face à un quatrième qui raccourcit rapidement sa charge et ira rapidement à menos devenant compliqué. Point positif, le nîmois tue à nouveau efficacement.
Yon Lamothe , lui aussi en rodage de début de saison, s'impose face à un premier eral plutôt sur la défensive et qui finit près des tablas. il coupe lui aussi une oreille après une entière légèrement tombée. Comme Solalito, il alternera de bonnes séries avec des muletazos plus brusques face à un cinquième noble qui baissera de ton en fin de faena .
Guillermo Garcia est un torero volontaire mais qui manque de métier. Il sera souvent marginal face à eral manquant de fond qu'il tue avec difficulté. Il sera débordé par le dernier qui demandait une lidia autoritaire et un novillero plus expérimenté. Il termine, pourtant, sa faena par deux très bons muletazos avant de connaître de nouvelles difficultés à la mort. L'eral finit par tomber, à la limite du troisième avis, après une kyrielle de descabellos.
rt


corridaSiinfo sur ComBoost


photos Nicolas Couffignal


Le matin trois vaches d'Alma Serena ont été tientées par Thomas Joubert et les élèves d'Adour Aficion

pierre Le: 19/02/19
Lopez Simon c'est le dernier nom que vient d'annoncer Plaza 1 pour son "bombo" de San Isidro. El Juli a annoncé qu'il en serait absent. Lopez Simon compte 5 sorties en triomphe en 4 ans à Madrid; la dernière l'an dernier. Il sera en compagnie de Paco Ureña, Sebastián Castella, Ginés Marín, Enrique Ponce, Roca Rey, Diego Urdiales et Miguel Ángel Perera. Les ganaderias sont les suivantes: Adolfo Martín, Alcurrucén, Juan Pedro Domecq, Parladé, Fuente Ymbro, Garcigrande, Montalvo, El Puerto de San Lorenzo et Jandilla.

pierre Le: 19/02/19
Les novilleros sans picadors Miguel Aguilar (Aguascalientes, Mexique0), Uceda Vargas (Gerena, Sevilla) et Guillermo García (Talavera de la Reina, Toledo) seront les finalistes qui se disputeront le XVIII Zapato de Plata de Arnedo (La Rioja).



pierre Le: 19/02/19


corridaSiinfo sur ComBoost


Photos de Jean Marie Crampes





Photos Alain Sabathier



thierry Le: 18/02/19
Le dimanche 17 Mars 2019 à 16h00, dans les arènes de Fourques, l’école taurine Rhône Afición organise sa traditionnelle novillada sans picador, deuxième Trophée Terre d’Argence, novillada-concours de ganaderias françaises (Héritiers François André, Jalabert , Pages-Mailhan, Michel Barcelo, Jacques Giraud).

Le matin 11h Première Epée pour José Espinosa , " EL JOSE" Ganaderia Michel BARCELO

CAPEA : présentation en public de Jérôme Belinguier " JERONIMO "


POSSIBILITE DE REPAS

16h :NOVILLADA : YON LAMOTHE ECOLE TAURINE ADOUR AFICION DE RICHARD MILIAN
ALEXANDRO RIVERO ECOLE TAURINE DE BADAJOZ
CLEMENT HARGOUS CENTRE FRANCAIS DE TAUROMACHIE
" TRISTAN " ECOLE TAURINE RHONE AFICION

thierry Le: 18/02/19
On vient de l'apprendre ce soir, Miguel Angek Perera entre à son tour dans le bombo après Andrés Roca Rey, Enrique Ponce, Sebastián Castella, Diego Urdiales, Paco Ureña et Ginés Marín. La formule est donc un énorme succès de communication. Il ne reste plus que trois places. Nous verrons si Juli et Morante passent à côté..? En tout cas le plus critique des critiques taurins Antonio Lorca du Pais a déjà félicité Casas pour son initiative.

pierre Le: 18/02/19
 1  2  3  4 ... 1185  1186  1187  »