site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

MORANTE, SAISON III

  



Moquée par les ignorants qui doutent de l’ampleur de son talent, l’annonce récente du retour de Morante de la Puebla dans les ruedos pour la prochaine temporada est pourtant un fait important qui va remettre quelques pendules à l’heure. L’artiste de « La Puebla » revient des mains d’un taurin historique, Manolo Lozano. Issu d’une grande famille toledana, il a pour lui la fortune et l'aficion. Il fait aussi office d’original de la famille, se consacrant pour une bonne part à ses dons artistiques, la musique -le violon notamment. Ce n’est pas non plus un perdreau de l'année. Manolo, âgé de 87 ans, a géré les carrières de Roberto Dominguez et celle d’El Juli notamment. Il connaît la chanson et on ne la lui fait pas… Il prit même l’alternative à Tetuan, coso dont il était le gestionnaire, à l’âge de 46 ans. Véritable passionné il fait ça pour le « fun » c’est en tout cas ce qu’il dit, il y a pas de raison de ne pas le croire.

Morante a toujours eu du mal à se situer avec ses apoderados, on se souvient de son expérience flamboyante mais pitoyable avec Rafaël de Paula ; on ne pouvait trouver pire gestionnaire que le Jerezano. Ce fut un choix lamentable : absent des sorteos, on vit même l’apoderado pieds nus dans les callejons . Trop de fantaisie… et il y a dans la personnalité exceptionnelle de Rafaël une sorte de pessimisme autodestructeur qui n’a pas aidé la fragile psychologie de Morante. Il est probable qu’il ne sentait pas à l’aise non plus dans la grande maison mexicaine de la FIT où prédomine la rentabilité et cela malgré sa sincère amitié pour Antonio Barrera –qu’est-il devenu celui-là ?

On peut espérer beaucoup du nouveau couple formé avec Lozano. Ça ne pourra pas être pire que par le passé. Le plan apparaît bon : toréer un nombre limité de corridas : 25, pas plus. La date prévue du retour est fixée au mois de juin. Il devrait éviter ainsi Séville mais cela laisse une option ouverte pour Madrid. Tout cela reste encore vague. Il est sur cependant que Morante se prépare. Il torée notamment régulièrement au campo. Contrairement à l’image qu’il donne c’est un bosseur et la beauté de son toreo s’appuie sur de grandes qualités techniques. Cette année sabbatique, la mettra-t-il à profit comme Antonio Ferrera le fit ? Ils sont bien peu nombreux ceux qui peuvent décider de s’arrêter une temporada entière sans risque d’être oublié. Morante est de ceux-là. Après une première étape glorieuse terminée piteusement par son un contre six madrilène puis son départ à Miami et son retour triomphal, c'est une troisième partie que jouera José Antonio.

On attend avec impatience cette saison III de la série.
PV


Le: 23/10/17


GUADALAJARA, Jalisco. Première corrida de la Temporada Grande 2017-2018. Coso Monumental “Nuevo Progreso”. 1/2 plaza.

Toros de Marco Garfias.

Le rejoneador alicantino Andy Cartagena: Palmas et ovation.

A pied, Alfredo Ríos “El Conde”: Silence et divison.
Leo Valadez, pour sa présentation comme matador de toros au Mexique: Vuelta al ruedo et silence.

Le: 23/10/17
C’est sous un soleil radieux que plus de deux cents aficionadas et aficionados se sont retrouvés samedi au Mas de Sire, chez Michel Barcelo.
Il y organisait, en association avec l’école taurine Rhône Afición, une fiesta campera qui réunissait les maestros Alberto Aguilar et Octavio Chacon, encadrant de leur autorité bienveillante les générations montantes, le novillero landais Baptiste Cissé et les élèves de l’école taurine Rhône Afición Antoine Saroul et Tristan Espigue.
Tous se montrèrent à la hauteur de la grande qualité de leur adversaire, Octavio Chacon obtenant même la grâce du sien.
À l’unisson, Luisito fêtait ses vingt ans d’alternative avec une vache digne de l’évènement, tandis que Marie Barcelo, muleta en main, se souvenait avec brio de son passage à l’école taurine.
Rendez-vous a été pris pour l’année prochaine!



Le: 23/10/17



Morenito de Maracay fera sa despedida en France le dimanche 29 octobre lors du festival organisé à Samadet. Il ne faudrait pas que ce départ passe inaperçu car José Nelo Almidiciana dit « Morenito de Maracya » a joué un rôle important dans ruedos, notamment dans le sud-ouest de la France et avec son départ c’est une page importante de notre histoire qui se clôt. Mais hélas, les mémoires sont de plus en plus courtes à l’ère du numérique et l’aficionado moderne, parfois péremptoire, à une tendance lourde à l’oubli et au plus jeunes n’ont pas été transmises les valeurs du passé. Tout ça pour dire que le départ de José, programmé par Marc Serrano, sera, lors de ce festival de Samadet, dont le bénéfice ira au service pédiatrie de l’hôpital de Mont-de-Marsan, un événement.

[Lire la suite...]

Le: 22/10/17
Alba de Tormes (Salamanque). Dimanche

Novillos de López Chaves.

Le rejoneador Sergio Dominguez, oreja. Eduardo Gallo, oreille.
Damián Castaño, ovation.
Manolo Vanegas, blessé.
Manuel Diosleguarde, deux oreilles.

Manolo Vanegas a été pris, il souffre d'une possible fracture à l'avant bras. Il faut attendre les résultats des examens pour en savoir plus.

Le: 22/10/17
 1  2  3  4 ... 2234  2235  2236  »