site hébergé par nuxit
www.nuxit.com
pour contacter les auteurs
corridasiinfo@gmail.com
Pour transmettre une information, un programme ou une opinion , vous pouvez contacter Corrida Si à l'adresse mail suivante
corridasiinfo@gmail.com
Pour être informé en temps réel des articles parus sur Corrida Si, rejoignez le groupe CorridaSi infos sur Facebook
 
 

MONT-DE-MARSAN, EMILIO COMME DE JUSTE

  



Mont de Marsan, jeudi, troisième corrida de la Madeleine. No Hay Billetes. Pluie intermittente

Six toros de La Quinta

Juan Bautista, ovation et oreille;
Emilio De Justo, deux oreilles et oreille;
Thomas Dufau, palmas et palmas après avis.

Salut au cinquième de Morenito de Arles et José Manuel Pérez Valcárcel.

Salut final du mayoral de La Quinta.

Prenante corrida de La Quinta bien présentée, dans le type et de robes spectaculaires. Une corrida qui, au moral, eut des comportements variés, vendant chèrement sa peau dans l’ensemble. Tous les toros eurent de la mobilité ; le lot de Juan Bautista fut le plus exigeant, se défendant souvent avec violence. Emilio de Justo tomba sur un lot plus amène avec un premier toro plus spectaculaire à la muleta que sous le fer, pour lequel le public demanda la vuelta. Le cinquième eut tendance à regarder aux planches. Tous les animaux allèrent à mas et finirent bouche fermée. Au cheval Tito Sandoval se fit applaudir en piquant le premier. La plupart des La Quinta partant de loin sans pour autant s’engager exagérément sous le fer. Deux toros prirent trois piques le troisième et quatrième.

Juan Bautista n’eut pas le rayonnement de l’année dernière malgré son engagement. Son lot fut âpre et il fallut toute son autorité, sa science pour arriver à le maîtriser. Il eut plus de réussite face au second. Il tua d’un tiers de lame son premier adversaire et son succès se limita à une grosse ovation. Il rencontra le même type de difficultés lors de son second passage mais un recibir un tantinet bas lui permit de toucher son salaire et de couper une oreille. Il reçut une grosse ovation de despedida, preuve de la place privilégiée qu'il occupe dans le cœur des montois.

Emilio de Justo s’accorda parfaitement avec son premier adversaire. Un animal brave et noble avec de la classe et du fond, le seul qui ait humilié vraiment. Toreo classique, fondé sur sa verticalité avec beaucoup de temple, un sens de cadence qui fit impression à juste titre. Avec cela une impression de sécurité qui s’appuie sur une technique remarquable. Il a su rallier l’unanimité des suffrages par son esthétique et aussi par une technique dominatrice qui le met à l’abri de surprises désagréables. Cette technique elle apparut surtout face au second qu’il sut, malgré les velléités du La Quinta d’abandonner le combat, garder dans les plis de sa muleta. Dans les deux cas il tua d’estoconazos sin puntilla. Que demander de plus ? Si, mentionner ce final par naturelles de face, d’exécution parfaite, lors de son premier passage. Moment de qualité.

Thomas Dufau réussit à canaliser le premier de ses adversaires, effort méritoire. Le public était entré dans la faena, mais le landais eu trop de difficultés à l’épée et ne put recevoir le prix de son effort. Il ne put imposer sa loi au dernier, retors. Il se limita donc à un toreo défensif, sa conclusion à l’épée fut cette fois plus convaincante.

Sortie d'apothéose pour Emilio de Justo que l'on reverra à Villeneuve-de-Marsan le 7 août prochain. Thomas Dufau aura sur ses terres une occasion de prendre une revanche pour un mano à mano prometteur...

Pierre Vidal

Photo Roland Costedoat
Le #toreodesalon de #montdemarsan pour les enfants avec @emiliodejusto et @thomasdufauofficiel bravo à la #penajulienlescarret #toros #toreros la culture se transmet et le patrimoine grandit ! Crédit : @studiovidal



Le: 21/07/18


Plaza de toros de Las Ventas. Vendredi, nocturne. Troisième novillada Nocturne. Un quart de plaza.

Novillos de Santa Teresa (1º, 5º et 6º) et Couto de Fornilhos, qui ont donné peu d'options.

Ángel Jiménez, ovation après avis et silence après avis
García Navarrete, silence après avis et silence
Juanito, silence et silence.

Le: 21/07/18
Dimanche, 28 octobre; David Bolsico, Arturo Gilio, Álvaro Passalacqua (Checayani).
Dimanche, 4 novembre; Juan Carlos Cubas, Diego Silveti, Román. (La Viña).
Dimanche, 11; Paco Ureña, Alfonso de Lima, Álvaro Lorenzo. (El Olivar).
Dimanche, 18; Juan José Padilla, Antonio Ferrera, El Fandi. (Daniel Ruiz y Sánchez Arjona).
Dimanche, 25; Morante de la Puebla, José María Manzanares, Joaquín Galdós. (La Ventana del Puerto – El Puerto de San Lorenzo).
Dimanche, 2 décembre; Enrique Ponce, El Juli, Roca Rey. (Sánchez Arjona).

Le: 20/07/18
L’Association Française des Critiques Taurins de France a remis ce jour au patio de caballos des Arènes de Mont de Marsan son trophée au Matador de Toros triomphateur de la saison taurine 2017 dans le Sud-ouest.
En présence de Miguel Darrieumerlou, Président de l’association, Guillaume François, Président de la Commission Taurine de Mont de Marsan, de critiques taurins, d’aficionados et journalistes, Juan Bautista a reçu ce prix à quelques heures de retrouver les toros de La Quinta sur le sable des arènes du Plumaçon après son triomphe historique de l’an dernier.
(communiqué)
.
Photo Administration Juan Bautista

Le: 20/07/18
La féria de Saragosse aura bien lieu c'est la bonne nouvelle que l'on vient d'apprendre ce soir. La féria sera organisée par UTE Tauroejea-Circuitos Taurinos qui avait été le premier adjudicataire de la plaza. Le tribunal vient de suspendre la suspension prononcé contre ce groupe. Par ailleurs la feria d'Antequera menacée elle aussi aura lieu elle aussi un nouvel empresarie s'étant présenté. Elle sera composé d'une corrida pédestre et d'une corrida de rejoneo. C'est donc Zuñiga qui va organiser pour cette année du moins...

Le: 20/07/18
 1  2  3  4 ... 2186  2187  2188  »